Guinée: Descente musclée d'agents des forces de défense et de sécurité dans les locaux du groupe de presse Gangan RTV

23 Janvier 2021

Guinée: descente musclée d'agents des forces de défense et de sécurité dans les locaux du groupe de presse Gangan RTV

Les soucis se multiplient pour les médias privés en République de Guinée. Après la condamnation de trois animateurs de la célèbre émission Africa 2015 et la poursuite de trois autres journalistes pour avoir révélé un détournement de 200 milliards de francs guinéens qui impliquerait une ministre de la République, c'est le groupe de presse Gangan RTV qui reçoit une visite non amicale d'agents en uniforme ce vendredi 22 janvier 2021.

Le groupe de presse a fait l'annonce sur sa page Facebook. « Des agents venus à bord de 2 pic-ups de la BRB numéro 2 de Kaporo ont fait une descente musclée ce vendredi, 22 janvier 2021 dans les locaux du groupe Gangan RTV. Sans aucun mandat, ils se sont permis de perquisitionner les régies télé et radio ainsi que les bureaux ce, malgré les remarques qui leur ont été faites par les travailleurs présents qui n'ont pas manqué de rappeler qu'ils n'avaient pas le droit de poser un tel acte de surcroît, dans les locaux d'un média. En attendant d'approfondir les enquêtes sur les motifs réels de cette violation grave qui porte atteinte à la liberté de la presse, nous alertons l'opinion nationale et internationale sur le danger qui guette nos travailleurs depuis quelques temps », a-t-il fait savoir.

En 2017 aussi, ce groupe de presse avait fait l'objet d'une telle violation de la part des gendarmes qui ont arrêté à l'époque 3 de ses journalistes avant de les placer en garde à vue à la gendarmerie de Yimbaya, puis à l'escadron mobile numéro 3 de Matam.

Le groupe Gangan RTV rassure ses téléspectateurs, auditeurs et lecteurs qu'en dépit de ces multiples actes d'intimidation, il continuera à travailler sereinement dans l'esprit de sa ligne éditoriale dictée par le principe de l'indépendance dans la responsabilité.

A La Une: Guinée

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.