Madagascar: Pollution atmosphérique - Eloïse " a dépollué" l'air de Tana... provisoirement !

Antananarivo connaît régulièrement des pics de pollution alarmants.

A défaut de fortes précipitations, pourtant très attendues à Antananarivo, le passage du cyclone Eloïse a au moins "dépollué" l'atmosphère sur la capitale.

Après plusieurs semaines de forte chaleur et de faibles précipitations, l'on attendait des pluies abondantes sur plusieurs jours dans la capitale quand le cyclone Eloïse allait toucher terre. Il n'en était rien dans la mesure où les fortes précipitations n'ont arrosé abondamment que les parties Nord, Nord-Est et Nord-Ouest du pays. Les précipitations sur Antananarivo et dans plusieurs régions des Hautes Terres centrales n'ont ainsi pas été à la hauteur des attentes. Néanmoins, le passage de ce cyclone a eu le mérite d'améliorer la qualité de l'air à Antananarivo.

En effet, les données relevées dernièrement sur plusieurs endroits de la capitale indiquent que le degré de pollution de l'air a connu une baisse suite au temps venteux causé par Eloïse, il y a quelques jours.

Seuils OMS. Selon Météo Madagascar, les indicateurs affichent des taux en dessous des seuils de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) à Antananarivo, hormis au niveau du quartier d'Ambohidahy où les données indiquent que le niveau de pollution de l'air commence à nouveau à grimper depuis le jeudi 21 janvier. Rappelons que les lignes directrices OMS relatives à la qualité de l'air évaluent les effets de la pollution atmosphérique sur la santé et fixent des valeurs seuils au-delà desquelles l'air est estimé nuisible à la santé humaine. Ces seuils au niveau des particules fines PM2.5 (d'un diamètre inférieur à 2.5 microns) sont de 10 μg/m3 en termes de moyenne annuelle, et de 25 μg/m3 en termes de moyenne sur 24 heures. Quant aux particules fines PM10 (d'un diamètre inférieur à 10 microns), le seuil de l'OMS est de 20 μg/m3 (moyenne annuelle) et de 50 μg/m3 (moyenne sur 24 heures).

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.