Maroc: Bouznika - Les parties libyennes saluent le soutien continu de SM le Roi en faveur du règlement de la crise libyenne

Bouznika — Les délégations du Haut Conseil d'État et de la Chambre des représentants libyens ont salué, samedi à Bouznika, le soutien continu de Sa Majesté le Roi Mohammed VI aux efforts visant à aboutir à des accords à même de contribuer à la résolution de la crise libyenne.

Au terme du nouveau round du dialogue inter-libyen qui s'est déroulé en présence de M. Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, de la Coopération internationale et des Marocains résidant à l'étranger, M. Ibrahim Sahd, représentant du Haut Conseil d'Etat, a fait part de sa profonde gratitude à SM le Roi et au Royaume du Maroc pour les "multiples opportunités qu'ils nous ont offertes" ainsi que pour leur soutien et confiance.

Le Maroc est à la tête des parties qui oeuvrent afin de favoriser des ententes entre les parties libyennes, a-t-il relevé, notant que les Libyens aspirent à recouvrir leur unité pour contribuer positivement à la restitution de l'esprit de l'Union maghrébine pour qu'elle s'érige en modèle d'entente, de fraternité, de coopération et de développement au service des peuples de la région et du continent.

M. Sahd s'est en outre dit satisfait de l'entente convenue à la faveur du soutien du Maroc au sujet des postes de souveraineté, estimant qu'il s'agit-là d'une "bonne étape" en prélude à l'unification des institutions en Libye.

De son côté, M. Ahmed Al-Bandak, représentant de la Chambre des représentants libyenne, a exprimé ses remerciements à SM le Roi Mohammed VI et au Royaume du Maroc pour leurs efforts visant à rapprocher les points de vue entre les parties libyennes.

Il a mis en avant les sentiments sincères du Maroc envers la Libye, lesquels "ne sont pas animés par les intérêts", soulignant par la même le souci du Royaume à faciliter toutes les mesures qui permettent de parvenir à des résultats satisfaisants entre les protagonistes libyens.

Au terme de ce nouveau round, les délégations du Haut Conseil d'Etat et de la Chambre des représentants libyens se sont mises d'accord sur la formation et la nomination d'équipes de travail réduites pour prendre des mesures pratiques au sujet des occupants des postes de souveraineté.

Ces équipes veilleront notamment à l'élaboration des formulaires de candidature et inviteront les candidats à présenter leurs dossiers qui doivent répondre aux critères et conditions convenus, relève le communiqué, notant que ces équipes vont également s'assurer de la conformité des candidatures avec les critères et conditions mis en place comme elles recevront les formulaires de candidature et les curriculum vitae des candidats.

Ce nouveau round du dialogue s'inscrit dans le sillage des séances précédentes tenues par les deux parties en septembre, octobre et novembre 2020 à Bouznika et à Tanger, couronnées par la conclusion "d'accords globaux sur les critères et les mécanismes pour occuper les postes de souveraineté, prévus par l'article 15 de l'Accord politique libyen conclu en décembre 2015 à Skhirat".

A La Une: Maroc

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.