Algérie: Pêche - Nécessaire régulation des marchés

Alger — Le ministre de la Pêche et des productions halieutiques, Sid Ahmed Ferroukhi, a mis en avant dimanche à Alger la nécessité de réguler et de contrôler les marchés nationaux de la pêche pour garantir les intérêts de tous les intervenants de la production à la consommation.

Lors des travaux du premier Conseil national de la Chambre algérienne de pêche et d'aquaculture (CAPA), M. Ferroukhi a évoqué la problématique de la régulation des marchés de la pêche et de la commercialisation des productions halieutiques en Algérie, assurant que le ministère comptait traiter ce dossier en coordination avec d'autres secteurs et les différentes parties prenantes (professionnels, administrations et associations professionnelles).

Selon lui, "un climat économique favorable, que ce soit pour la pêche ou les productions aquacoles" est de nature à assurer la "sécurité économique" de la filière avec l'ensemble de ses intervenants (producteurs, investisseurs et consommateurs).

Il s'agit d'introduire des normes sur le marché pour combler toutes les lacunes qui entravent l'essor escompté, a-t-il expliqué.

Quant à la demande relative à la pêche à l'espadon formulée par les professionnels, il a fait état d'un accompagnement de ces derniers, en coordination avec les organismes nationaux et internationaux.

Le ministre s'est en outre engagé à accorder des licences aux professionnels de la pêche artisanale pour la capture du thon rouge mort au profit du marché national.

En marge des travaux du Conseil national de la CAPA, il a été procédé au lancement de la première promotion de formation des marins sans instruction, à partir de la semaine prochaine.

Cette formation intervient en réponse aux demandes de plusieurs professionnels et jeunes chômeurs parmi les enfants des marins désirant acquérir du savoir-faire dans le domaine des activités de pêche.

Le diplôme lui permettra également d'exercer son activité légalement, ce qui lui ouvrira droit ainsi qu'à sa famille, aux prestations de la sécurité sociale et de la pension de retraire.

Lire aussi: Pêche: un changement global dans la gestion pour répondre à la demande

Le ministre s'est félicité, en outre, la circulaire signée par le ministère avec la Caisse nationale des assurances sociales des travailleurs salariés (CNAS), et de la possibilité pour les gens de mer de bénéficier des allocations familiales.

Le ministre a également appelé les présidents et directeurs des CAPA à prendre les mesures indispensables à l'élaboration des listes des pêcheurs activant dans le domaine, en vue de leur permettre d'obtenir les brevets et certificats d'aptitude pour la conduite des navires de pêche et de leur machines.

Par ailleurs, le ministre a évoqué les conditions de sécurité de la navigation maritime et la réduction des accidents et des risques.

Abordant le dossier des appareils sensibles, à savoir ceux des télécommunications, le ministre a fait état de la mise sur pied d'un groupe de travail de concert avec le ministère de la Poste et des Télécommunications, à l'effet de mettre en place des facilitations au profit des professionnels qui se verront octroyés des autorisations d'acquisition de ces appareils.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.