Maroc: INDH - Le transport scolaire, cheville-ouvrière de la promotion de la scolarisation en milieu rural à Al-Haouz .

Tahanaout — Réputée par la prédominance des zones rurales et montagneuses, la province d'Al-Haouz ne cesse depuis des années de tabler sur la promotion du transport scolaire entre autres mesures, pour encourager la scolarisation en milieu rural et lutter ainsi contre le décrochage scolaire.

Pour relever ce grand défi, la province d'Al-Haouz, à l'instar d'autres provinces et préfectures du Royaume, a tiré amplement profit de la contribution remarquable de l'Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH) qui n'a pas lésiné sur les moyens pour assurer un meilleur accompagnement des jeunes écoliers et écolières issus des zones rurales, dans leur parcours scolaire.

Des résultats palpables sur le terrain pour des milliers de jeunes apprenants à travers les différentes communes de la province d'Al-Haouz où, un intérêt particulier est accordé à la question éducative partant de la conviction que l'éducation demeure, sans nul conteste, le socle de tout développement durable escompté.

C'est dans ce sens qu'il convient de rappeler que l'INDH, depuis son lancement par SM le Roi Mohammed VI le 18 mai 2005, a fait de la promotion de l'égalité d'accès de tous les enfants à l'école, l'une de ses priorités fondamentales.

Dans les différentes communes rurales de la province d'Al-Haouz, le déplacement quotidien entre l'école et le domicile familial, une routine anodine pour certains, est une aventure sisyphéenne pour plusieurs enfants qui habitent dans des douars enclavés, notamment pendant la saison hivernale quand le mercure tombe au-dessous de zéro. Une réalité si pesante qui, avec tant d'amertume, a contraint certains parents par le passé, à priver leurs enfants des bancs de l'école, notamment les filles.

Pour faire face à cette contrainte d'ordre structurel, l'INDH, un chantier d'envergure destiné à opérer un changement du modèle d'action sociale et à ouvrir de nouveaux horizons pour la réalisation de la cohésion sociale, tout en veillant au développement des capacités humaines, a misé sur le transport scolaire pour la promotion de la scolarisation des enfants de la province.

Ainsi, il a été procédé à l'acquisition de quelque 150 minibus de transport scolaire depuis le lancement de l'Initiative, pour un coût total de 60 millions de dirhams, dont la contribution de l'INDH s'est élevée à 48 millions de dirhams.

Un investissement d'envergure dans une province à nature géographique difficile (75% montagneuse), à même de permettre de faciliter l'accès des élèves issus des zones rurales enclavées, aux établissements scolaires, assurant ainsi le rapprochement des distances entre les infrastructures éducatives (collèges et lycées) et les douars, ainsi que l'amélioration des conditions de déplacement et d'accès des élèves en milieu rural, à leurs établissements scolaires.

"Eu égard à la nature géographique difficile de la province d'Al-Haouz, le transport scolaire contribue parfaitement à la promotion de la scolarisation des enfants issus des zones rurales en fournissant un service de transport scolaire régulier entre les établissements scolaires et les douars concernés", a expliqué à la MAP, le Chef de la Division des Affaires Sociales (DAS) de la préfecture de la province d'Al Haouz, M. Abdelghani Moumad.

Rappelant qu'un autre service de transport scolaire hebdomadaire est assuré pour les élèves qui hébergent dans les Dar Talib et Dar Taliba depuis leurs douars, M. Moumad a relevé que la province d'Al-Haouz "a donné une grande importance à ce secteur à travers l'acquisition des minibus de transport scolaire financés par l'INDH depuis son lancement en 2005, avec la contribution des collectivités territoriales, du Conseil provincial d'Al-Haouz, du Conseil de la région Marrakech-Safi et des associations locales, et en partenariat avec le Comité Provincial de Développement Humain (CPDH)".

Dans le cadre de cette coopération multipartite, l'INDH "joue un rôle de facilitateur et de catalyseur des actions de l'écosystème de développement humain, à travers ses comités locaux au niveau des communes et ce, dans le cadre de la première et la deuxième phase de cette Initiative", a-t-il poursuivi, ajoutant que dans ce cadre, le CPDH joue un rôle de taille en matière de programmation et de financement des projets issus des Comités Locaux de Développement Humain (CLDH), tout en veillant au respect de l'impact du projet et de la convergence avec les autres plans d'action des services extérieurs et du Conseil provincial.

Un rôle et un engagement salués par tous les intervenants dans cet effort citoyen, notamment les associations qui contribuent à l'acquisition des véhicules de transport scolaire et assurent leur gestion, tout en offrant les cadres éducatifs, et ce pour le bien-être des bénéficiaires de ce projet fondamental à savoir : les élèves.

"Grâce aux efforts consentis par l'INDH pour la promotion de la scolarisation dans les zones rurales de la province et l'engagement du tissu associatif local, nous avons réussi à éliminer la déperdition scolaire des enfants de la commune d'Aghouatim, notamment des filles", s'est félicité M. Hamid Lgharras, Président de l'Association "Union Aghouatim Nord pour le Développement", qui assure la gestion du transport scolaire pour les élèves des lycées collégial et qualifiant dans 24 douars de la commune rurale d'Aghouatim.

M. Lgharras, dont l'association a entamé la gestion du transport scolaire depuis 2017, a dit toute sa fierté et sa joie de ce bilan reluisant. "On a commencé avec 36 élèves, y compris 3 filles. Nous sommes actuellement à 126 élèves, y compris 64 filles", a-t-il dit avec fierté.

Exprimant sa gratitude à l'INDH, qui les a soutenu pour venir en aide aux enfants des douars de cette commune rurale étalée sur une superficie de 288 km², notamment, les filles qui étaient contraintes par le passé à quitter les bancs de l'école, cet acteur associatif n'a pas manqué de relever que "grâce à l'INDH, toutes les filles dans les douars de la commune sont désormais capables de poursuivre leurs études".

Un avis partagé par M. Brahim Ait Said, Directeur du lycée-qualifiant Bir Anzarane à Tahanouat, chef-lieu de la province d'Al-Haouz, qui a affirmé que le transport scolaire "joue un rôle primordial dans la promotion de l'écosystème éducationnel dans cette partie du territoire national, caractérisée par son identité locale et sa vocation rurale et montagneuse".

"Nous avons constaté que la déperdition scolaire a diminué et le retour des élèves ayant quitté les bancs de l'école, a augmenté de manière considérable", a expliqué M. Ait Said, saluant l'Initiative, qui représente "un véritable levier pour le secteur de l'éducation dans la province".

Joie, allégresse, gratitude... les mots sont forts chez l'ensemble des élèves rencontrés par une équipe de la MAP. Une manière éloquente pour ces citoyens de demain d'exprimer leur bonheur d'avoir à leur disposition ces véhicules jaunes, "garants" de la pérennité de leur parcours scolaire et "protecteurs" contre l'inclémence de la Nature, notamment pendant la saison hivernale.

"Je suis hyper heureuse de pourvoir poursuivre mes études au lycée-collégial. J'avais l'angoisse d'être contrainte, à l'instar de plusieurs filles du douar, à quitter les bancs de l'école", a indiqué Yasmina Ouad, élève en première année du lycée-collégial, complètement émue.

"Grâce au minibus de transport scolaire assuré par l'Association Union Aghouatim Nord pour le Développement, j'ai pu réaliser mon rêve de poursuivre mes études au-delà du primaire, un tremplin pour des études universitaires", a-t-elle dit, exprimant sa reconnaissance "à vie à l'Association et à l'INDH".

Même son de cloche chez son collègue, Abdelali Alam, élève en troisième année du lycée-collégial, qui n'a pas tardé à reconnaitre que le transport scolaire "lui a permis, ainsi qu'à ses camarades des douars ciblés, de bénéficier d'une scolarisation dans les meilleures conditions, sans angoisse ou frustration face à des conditions climatiques parfois inclémentes".

"Je ne peux remercier assez les parties impliquées dans ce projet sociétal, qui nous a ouvert le chemin vers un demain meilleur", a-t-il enchainé sur un ton d'enthousiasme, alors qu'il s'apprête à prendre place dans le minibus de transport scolaire, qui l'amènera vers son village et lui permettra, déjà, de se projeter dans un avenir encore plus serein et certainement plus prometteur et prospère...

A La Une: Maroc

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.