Angola: La lutte contre la corruption ne devrait pas être une tâche exclusive du Président de la République

Malanje — Le premier secrétaire provincial du MPLA à Malanje, Norberto dos Santos "Kwata Kanawa", a sollicité samedi l'implication de tous les militants du parti dans la lutte contre la corruption, car la tâche ne devrait pas être uniquement attribuée au Président de la République, João Lourenço.

S'exprimant en marge de la 10è Assemblée provinciale ordinaire pour le bilan et le renouvellement des mandats de l'OMA, le l'homme politique a déclaré que la lutte contre les maux du moment qui affligent la société angolaise, tels que la corruption, l'impunité, le népotisme et la flatterie devrait mobiliser toutes les structures du MPLA et de la société civile.

Depuis 2014, le pays traverse des moments très difficiles dus à la crise financière mondiale qui a directement affecté la vie des familles, et c'est pour cela que le parti au pouvoir mène une série de réformes administratives, politiques et économiques, afin d'améliorer la qualité de vie de la population, a-t-il rappelé.

Selon lui, ces limitations économiques ont conditionné la mise en œuvre de nombreux programmes prévus pour la période 2017-2022.

D'autre part, Kwata Kanawa a exhorté l'OMA (Organisation de la femme angolaise) à continuer de se battre pour préserver l'unité nationale, la discipline et l'éthique au sein de la société, sans toutefois oublier la lutte contre l'analphabétisme et le soutien aux victimes de violence domestique.

S'exprimant en marge de la 10è Assemblée provinciale ordinaire pour le bilan et le renouvellement des mandats de l'OMA, le l'homme politique a déclaré que la lutte contre les maux du moment qui affligent la société angolaise, tels que la corruption, l'impunité, le népotisme et la flatterie devrait mobiliser toutes les structures du MPLA et de la société civile.

Depuis 2014, le pays traverse des moments très difficiles dus à la crise financière mondiale qui a directement affecté la vie des familles, et c'est pour cela que le parti au pouvoir mène une série de réformes administratives, politiques et économiques, afin d'améliorer la qualité de vie de la population, a-t-il rappelé.

Selon lui, ces limitations économiques ont conditionné la mise en œuvre de nombreux programmes prévus pour la période 2017-2022.

D'autre part, Kwata Kanawa a exhorté l'OMA (Organisation de la femme angolaise) à continuer de se battre pour préserver l'unité nationale, la discipline et l'éthique au sein de la société, sans toutefois oublier la lutte contre l'analphabétisme et le soutien aux victimes de violence domestique.

A La Une: Corruption

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.