Mali: Au moins trois militaires tués par des jihadistes dans le Centre

Une double attaque jihadiste, dans le centre du Mali, contre un camp et une position de l'armée malienne a eu lieu, très tôt, ce dimanche 24 janvier. Un hélicoptère de l'armée malienne est intervenu. Au cours des affrontements, au moins trois militaires maliens et cinq djihadistes ont été tués. D'autres belligérants ont été blessés.

Environ 90 kilomètres séparent la localité malienne de Boulikessi de celle de Mondoro, dans le centre du pays. Dans la première, se trouve un camp militaire et dans la seconde, une position de l'armée. Contre ces objectifs, les jihadistes ont mené, très tôt, ce dimanche, une double attaque-surprise, selon des sources concordantes.

Comme d'habitude, ils circulaient à moto (quelques dizaines) et semblaient disposer de précieuses informations. Cependant, l'armée a fait intervenir un de ses hélicoptères, selon des civils qui ont témoigné.

Côté bilan, outre les pertes de l'armée, des corps présentés comme ceux de terroristes ont été identifiés. Des engins à deux roues leur appartenant ont par ailleurs été détruits.

Les blessés de l'armée régulière ont été transportés, à la mi-journée de ce dimanche, vers la localité malienne de Sévaré, selon une source médicale.

Dans le centre du Mali, l'axe Mondoro- Boulikessi est considéré un peu comme « la route de la mort ». Outre les attaques de positions de l'armée régulière, les jihadistes y posent des mines. Cette semaine, trois militaires ont été tués par ces engins explosifs ainsi que des jihadistes eux-mêmes pour « mauvaise manipulation de mines ».

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.