Centrafrique: A Bouar, le ravitaillement en médicaments pour les déplacés est compliqué

En Centrafrique, l'axe principal d'approvisionnement à partir du Cameroun est toujours bloqué, ce qui crée des tensions dans le ravitaillement de Bangui mais aussi d'autres villes sur l'axe, comme à Bouar. Les besoins humanitaires y sont importants après les combats des 9 et 17 janvier. L'approvisionnement en produits divers, et notamment en produits médicaux, est compliqué par la crise sécuritaire.

« de l'amoxicilline, présentement on n'en a pas... »

Le père Parfait est au téléphone avec Médecins sans Frontières. Il est infirmier à Saint -Laurent où il tient un petit centre de consultations pour les déplacés, ouvert depuis les combats de début janvier. Mais les stocks ont du mal à suivre...

« En ce moment nous sommes un peu en rupture, nous explique t-il. Alors on ne peut pas traiter des grandes infections parce que logiquement pour une prise en charge des maladies infectieuses il faut de 7 à 10 jours de traitement. »

MSF travaille sur ces difficultés. Vendredi justement un avion cargo a atterri... Le Dr Raphaël de MSF amène les médicaments réceptionnés à Saint-Laurent après avoir été triés et préparés.

« Comme Saint-Laurent est l'un des principaux sites en terme de nombre de déplacés on avait souhaité travailler en collaboration avec les frères qui sont des médicaux pour la prise en charge de déplacés. »

Mais trouver des médicaments à Bouar aujourd'hui, c'est compliqué, confirme le médecin. « C'est très compliqué... même déjà avant c'était compliqué ! Mais aujourd'hui avec la fermeture de la route principale. Même les petites pharmacies sont fermées parce que les gens s'approvisionnent difficilement en médicaments. »

Un ravitaillement d'autant plus important à Bouar qui compte plusieurs milliers de déplacés vulnérables...

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.