Afrique: Golfe de Guinée - L'épicentre de la piraterie mondiale

Portuguese marines apprehend several Somali pirates on a skiff.
24 Janvier 2021

Le golfe de Guinée est devenu ces dernières années le nouvel épicentre de la piraterie mondiale. Sur 135 marins enlevés dans le monde en 2020, 130 l'ont été dans le golfe de Guinée, ce qui constitue un record dans cette zone.

Nouvelle illustration de la menace.

Un membre de l'équipage d'un navire cargo appartenant à une compagnie turque a été tué et quinze autres ont été enlevés samedi par des hommes armés au large du Nigeria, a rapporté l'agence de presse étatique turque.

Selon l'agence Anadolu, 19 marins se trouvaient à bord du Mozart, battant pavillon libérien mais appartenant à une compagnie turque, au moment de l'attaque. Un membre d'équipage, de nationalité azerbaïdjanaise, a été tué par des assaillants armés qui ont enlevé quinze autre membres turcs de l'équipage. Après le départ des assaillants, le navire a pu poursuivre sa route vers le Gabon avec trois de ses membres.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan s'est entretenu par téléphone avec l'officier restant à bord du navire et suit le dossier de près, a annoncé la présidence turque.

Le navire se dirigeait de Lagos, la capitale économique du Nigeria, vers Le Cap, en Afrique du Sud, au moment de l'attaque. Selon la chaîne turque d'information NTV, qui a pu contacter par téléphone un marin à bord, des blessés se trouvent parmi l'équipage. "Je ne sais pas où je me dirige. Les pirates ont coupé les câbles, seul le radar fonctionne", pouvait-on entendre sur un enregistrement sonore circulant sur Twitter et attribué à l'officier restant à bord.

Dix marins d'un navire turc enlevés au large de Nigeria avaient été libérés en août 2019.

La Marine togolaise a renforcé ses capacités ces dernières années pour faire face à ce fléau. Elle a reçu de nouveaux équipements et les militaires sont formés par des experts français et américains.

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.