Maroc: La machination de Trump et du Maroc contre notre souveraineté nationale n'impactera pas notre lutte légitime pour l'indépendance

Helsinki — La représentante du Front Polisario en Finlande, Mahfoudha Rahal, a assuré que la machination ourdie par l'ancien président américain Donald Trump et l'occupation marocaine contre le Sahara occidental n'impactera pas la lutte légitime menée par le peuple sahraoui pour arracher son indépendance.

Dans un entretien au journal électronique finlandais "Kansan Uutiset", Mahfoudha Rahal a précisé que cette "machination entre Trump et l'occupation marocaine est intervenue dans une conjoncture très complexe après l'anéantissement de l'accord de cessez-le-feu signé avec l'ONU par les deux parties au conflit : le Front Polisario et le Royaume du Maroc (la puissance occupante)".

En effet, a-t-elle expliqué, l'accord a complètement volé en éclats suite à l'agression militaire à laquelle s'est livrée l'armée marocaine, le 13 novembre 2020, contre la zone démilitarisée d'El-Guerguerat au sud-ouest du Sahara occidental pour démanteler un camp de civils et les priver de leur droit de manifester pacifiquement devant la brèche illégale pour réclamer sa fermeture à la Mission des Nations Unies pour l'organisation d'un référendum au Sahara occidental (MINURSO) en vue d'empêcher l'exploitation et le pillage effrénés des ressources naturelles du Sahara occidental.

Par ailleurs, la représentante du Front Polisario a évoqué, selon l'Agence de presse sahraouie (SPS), "la terrible situation" qui prévaut dans les territoires occupés, où se sont multipliées les violations des droits de l'homme, les arrestations abusives et les campagnes de descentes aux domiciles des civils et des militants sahraouis des droits de l'homme. Ces descentes se sont considérablement exacerbées depuis la violation du cessez-le-feu à la mi-novembre de l'année dernière, en sus du blocus médiatique et militaire marocain imposé aux villes occupées.

Le mois dernier, des organisations finlandaises avaient lancé un appel au parlement de leur pays afin de mobiliser le soutien au peuple sahraoui et l'utilisation de tous les moyens possibles et légitimes en vue de faire entendre sa voix et de sensibiliser à la légitimité de sa lutte pour l'indépendance.

Les organisations et instances affiliées au Mouvement de solidarité avec le peuple sahraoui en Finlande ont souligné, dans une lettre au membre du Parlement finlandais et Présidente du Groupe parlementaire d'amitié avec le peuple sahraoui, Pia Lohikoski, l'importance de « changer le silence du parlement concernant la situation et l'occupation au Sahara occidental ».

Le document qui a été transmis au siège du Parlement, en présence de la diplomate Mahdoudha Rehal, contient un appel à tous les décideurs en Finlande et au sein de l'Union européenne (UE), à inscrire la cause du Sahara occidental parmi leurs priorités.

Le but étant de donner une impulsion au processus de règlement ONU-Afrique et d'organiser un référendum d'autodétermination, notamment après le développement qui a mis la guerre au-devant, suite à l'agression militaire marocaine à El Gueguerat, ce qui requiert de traduire les discours en actes réels, dans le but de consolider la paix juste et les aspirations des Sahraouis à l'indépendance.

La lettre présentée à l'Eduskunta intervient dans le sillage d'une campagne lancée par les composantes de la société civile et le mouvement de solidarité avec le peuple sahraoui à Helsinki, en vue de mobiliser le soutien entier à son combat national d'émancipation et appeler les autorités finlandaises à contribuer aux efforts consentis afin d'accélérer l'accès du peuple sahraoui à son droit à l'autodétermination et à l'indépendance.

A La Une: Maroc

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.