Sahara Occidental: Les forces d'occupation marocaines continuent d'assiéger le domicile de la militante sahraouie Sultana Khaya

BOUJDOUR (Territoires sahraouis occupés) - Les forces d'occupation marocaines maintiennent pour le 66e jour consécutif le siège autour du domicile de Sultana Khaya, passée à tabac vendredi en compagnie de sa sœur par les forces de répression de l'occupant.

Dans une déclaration à l'APS, la militante Sultana Khaya a indiqué que les forces d'occupation marocaines ne se sont pas contentées du siège imposé autour de son domicile pendant plus de deux mois. Pis, elles ont osé l'agresser verbalement et physiquement.

La militante a en outre expliqué qu'après l'avoir agressée physiquement, les forces "ont pris d'assaut le domicile familial et agressé ma sœur, dont les signes de violence sont toujours visibles sur son corps".

Le chargé d'affaires des territoires sahraouis occupés, Abdallah Souilem avait déclaré, samedi, que les forces d'occupation marocaine imposaient "un blocus arbitraire" sur les villes sahraouies occupées depuis la reprise de la lutte armée le 13 novembre passé.

Il a affirmé que "depuis l'attaque perfide perpétrée, en novembre dernier, par les forces de l'occupant marocain à l'encontre des civils sahraouis sans défense dans la zone tampon d'El-Guerguerat au Sahara occidental, les autorités d'occupation marocaine ont intensifié leurs méthodes répressives contre le peuple sahraoui désarmé".

"Les Sahraouis traversent en cette période une situation extrêmement difficile, car pris entre le marteau de la répression marocaine barbare et l'enclume du laxisme international, faute d'observateurs internationaux et de la presse internationale pour rapporter les crimes marocains à l'opinion publique", a-t-il déploré, faisant état du durcissement du blocus militaire et du renforcement du contrôle au niveau des points de contrôle à l'entrée et à la sortie des villes.

A La Une: Sahara Occidental

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X