Madagascar: Ankadinondry Sakay - Un camion criblé de balles de kalachnikov, le conducteur mort sur le coup

L'insécurité inquiète sur les routes nationales.

Ce qui s'est passé la nuit du 22 au 23 janvier dans le district d'Ankadinondry Sakay permet de dire que les coupeurs de route reviennent en force. Un homme de 50 ans a trouvé la mort lors d'une attaque d'un camion commise par des bandits munis d'armes de guerre kalachnikov. L'acte a eu lieu à un endroit appelé Ambatotranokely, fokontany Diavolana, commune rurale d'Ankadinondry Sakay, région Bongolava.

Selon l'information émanant de la gendarmerie qui se charge de cette affaire, la brigade d'Ankadinondry Sakay a été alertée de ce crime le 23 janvier vers 5 heures du matin. Cinq éléments de cette unité sont alors descendus sur les lieux pour intervenir. Une fois sur place, ils n'ont plus trouvé le véhicule en question. Ayant pu s'échapper durant l'attaque et ayant trouvé refuge dans un ravin situé à 500 mètres du lieu du crime, deux hommes qui étaient dans ce camion ont raconté le déroulement de cette attaque. L'un d'eux est le locataire du véhicule et l'autre est l'un des deux aides de son chauffeur. Ils étaient dans la caisse arrière du camion.

D'après leur témoignage, les malfaiteurs ont tiré sur leur véhicule avant de prendre la fuite. Touché par balle, un aide-chauffeur qui était dans la cabine a été blessé au niveau de la nuque. Le chauffeur a tenté de l'emmener d'urgence à l'hôpital. Malheureusement il a succombé en cours de route. La constatation et le ratissage des lieux ont permis de découvrir quatre étuis de 7,62 mm du lot 77.711.

La porte d'une école primaire publique située dans la localité a été fracturée par les malfaiteurs. L'enquête a révélé que le propriétaire et l'équipage de ce camion sont tous des habitants de Miarinarivo. L'enquête sur cette affaire est en cours auprès de la brigade de la gendarmerie d'Ankadinondry Sakay.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.