Ile Maurice: Noyade à Eau-Bleue - Il laisse derrière lui un fils de 5 ans et une épouse enceinte

Une sortie entre amis qui vire au drame à Eau-Bleue. Arshad Hossen Reemul, âgé de 36 ans et habitant Morcellement St-André, a péri noyé hier alors qu'il était en compagnie de ses amis ainsi que de son frère. Il s'est retrouvé en difficulté alors qu'il était dans l'eau et un membre de sa famille a essayé de lui porter secours. Mais il avait déjà rendu l'âme quand on l'a sorti de l'eau.

Les membres de la famille ont alerté la police de Cent-Gaulette. L'ambulance du SAMU est arrivée sur les lieux et a confirmé son décès. La police l'a transporté à l'hôpital de Candos pour une autopsie, dont le rapport révèle qu'Arshad Hossen Reemul est décédé d'une asphyxie due à la noyade.

Nous avons rencontré son cousin à Morcellement St-André. Imteaz Baurick explique que c'était une sortie que la victime avait organisée en compagnie de ses amis avec qui il étudiait le Coran. Son frère faisait égalemnt partie de ce groupe.

«Ils étaient environ cinq à s'être rendus à Eau-Bleue. Je le connais comme étant quelqu'un de bien. Il était chauffeur de camion. Il touchait à tout, c'était un homme qui n'hésitait pas à aider quand quelqu'un lui demandait de l'aide. Il aimait bien l'étude de la religion et il était un très bon élève. Il était aussi très actif dans le social quand il y a des évènements religieux.»

Il ajoute que le couple a un fils 5 ans. «L'épouse est actuellement enceinte de trois mois et cela m'attriste. Je demande à Dieu de les protéger.»

A La Une: Ile Maurice

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.