Madagascar: Budget - Lourdeur des procédures d'exécution

Frein aux réalisations. C'est en ce sens que les autorités en charge définissent la lourdeur des procédures liées à l'exécution budgétaire, à l'occasion du lancement de la formation sur la Circulaire d'Exécution Budgétaire 2021, à Ivato en fin de semaine.

« La non-maîtrise des outils de travail, dont le Système Intégré Informatisé de la Gestion des Finances Publiques (SIIGFP) constitue un des obstacles à la mise en œuvre des projets » explique Oliva Randimbiarisoa, directeur général des Finances et des Affaires Générales.

Pour pallier ce problème, le ministère de l'Économie et des finances (MEF) a procédé à l'élaboration d'une circulaire unique. Les processus d'exécution du budget ont été ainsi simplifiés pour accélérer la mise en œuvre de ces PIP. « Cette année 2021 devrait être, selon le président de la République, l'année du travail, pour la refondation et la reconstruction. Une meilleure optimisation de la gestion des finances publiques contribuera à concrétiser ces propos. C'est ainsi que nous pourrions réaliser les objectifs de la Politique Générale de l'État», explique Rindra Hasimbelo Rabarinirinarison, secrétaire général du MEF.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.