Cote d'Ivoire: Marcel Amon Tanoh - « J'ai conscience d'avoir profondément heurté le Chef de l'Etat (... ) je tiens à présenter publiquement mes sincères excuses »

25 Janvier 2021

Dans une tribune publiée sur sa page officielle Facebook, l'ex-ministre des Affaires Etrangères Marcel Amon Tanoh revient sur son allocution du 10 octobre 2020, au Stade Félix Houphouët-Boigny. Estimant qu'il faut « garder le bon ton, sans proférer d'invectives et sans porter de jugements de valeur. »

Concernant ses propos tenus le 10 octobre 2020, au stade Felix Houphouët-Boigny, envers le Président Alassane Ouattara, il soutient qu'il exprimait une divergence mal interprétée par la suite. Cependant, il reconnait avoir « heurté le Chef de l'Etat ». « J'ai conscience d'avoir profondément heurté le Chef de l'Etat, à qui je tiens à présenter publiquement mes sincères excuses, et à exprimer mes regrets aux ivoiriens », écrit Marcel Amon Tanoh.

Reprécisant sa pensée, il indique que beaucoup de ses compatriotes ne l'aurait pas compris. « Voter pour un Président, c'est lui confier notre pays à gérer. Dire qu'il nous le rende, n'est qu'une manière d'exprimer une divergence sur certains aspects de la gestion des affaires publiques, mais en aucun cas de suggérer qu'il n'est pas ivoirien, comme il me revient que beaucoup de mes compatriotes l'auraient compris », estiment M. Amon Tanoh.

En ce début d'année 2021, après de longs mois de joutes oratoires politiques, alors que la pandémie de la covid-19...

Publiée par Marcel Amon-Tanoh sur Dimanche 24 janvier 2021

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.