Angola: Le président de la République autorise les travaux du ravin à Zango 5

Luanda — Le président de la République, João Lourenço, a autorisé une somme pour l'endiguement et la stabilisation d'un ravin dans la zone sud de la cité-dortoir de Zango 5, municipalité de Viana, province de Luanda.

Il s'agit d'un décaissement d'une somme de plus de 1,303 milliard de Kwanzas.

Selon l'ordonnance présidentielle n ° 9/21 du 22 janvier, publiée vendredi dans le Bulletin officiel, le chef de l'Etat angolais autorise la passation d'un contrat de travaux publics pour le début de ces travaux d'urgence.

Dans l'ordonnance, João Lourenço autorise un contrat d'inspection des travaux publics pour l'endiguement et la stabilisation du ravin, d'un montant de trente-neuf millions cent dix mille quatre cent huit Kwanzas et soixante-dix-huit.

La décision, selon le texte auquel l'ANGOP a eu accès, vise à assurer l'adoption de mesures d'urgence, pour stopper l'érosion progressive des sols dans la zone sud de la cité Zango 5, à l'origine de l'apparition de ravins dans la localité.

Dans l'ordonnance, le président de la République a déclaré que ces ravins exposaient la station d'épuration des eaux usées, le système d'approvisionnement en eau et les rues internes de cet endroit à un risque d'effondrement imminent.

La mesure de João Lourenço intervient après plusieurs visites d'inspection sur le site, par des techniciens du gouvernement provincial de Luanda et de l'administration municipale de Viana.

Le problème des ravins à Zango 5 a commencé à devenir évident il y a deux ans, en raison d'une hypothétique "erreur de conception dans le macro système de drainage", selon des experts entendus par l'ANGOP.

La progression de l'érosion, disent les mêmes experts, pourrait causer, à court terme, des problèmes structurels dans le système de distribution d'eau et les câbles à fibres optiques.

Cité de Zango 5 (Zango 8.000) a été construite dans la région sud-est de Luanda, municipalité de Viana, pour accueillir une population estimée à 48 000 habitants.

Le projet comprend 7 964 logements, construits sur une superficie totale de 416 hectares, subdivisés en 32 secteurs urbains.

Ce projet de logement, qui est le plus récent à Luanda, comprend des maisons individuelles et jumelées et des immeubles à deux et trois étages.

Il dispose d'installations sociales, telles que des jardins d'enfants (cinq), des écoles primaires (quatre) et des écoles secondaires (trois), avec des espaces réservés pour la construction de bâtiments publics et administratifs.

Il s'agit d'un décaissement d'une somme de plus de 1,303 milliard de Kwanzas.

Selon l'ordonnance présidentielle n ° 9/21 du 22 janvier, publiée vendredi dans le Bulletin officiel, le chef de l'Etat angolais autorise la passation d'un contrat de travaux publics pour le début de ces travaux d'urgence.

Dans l'ordonnance, João Lourenço autorise un contrat d'inspection des travaux publics pour l'endiguement et la stabilisation du ravin, d'un montant de trente-neuf millions cent dix mille quatre cent huit Kwanzas et soixante-dix-huit.

La décision, selon le texte auquel l'ANGOP a eu accès, vise à assurer l'adoption de mesures d'urgence, pour stopper l'érosion progressive des sols dans la zone sud de la cité Zango 5, à l'origine de l'apparition de ravins dans la localité.

Dans l'ordonnance, le président de la République a déclaré que ces ravins exposaient la station d'épuration des eaux usées, le système d'approvisionnement en eau et les rues internes de cet endroit à un risque d'effondrement imminent.

La mesure de João Lourenço intervient après plusieurs visites d'inspection sur le site, par des techniciens du gouvernement provincial de Luanda et de l'administration municipale de Viana.

Le problème des ravins à Zango 5 a commencé à devenir évident il y a deux ans, en raison d'une hypothétique "erreur de conception dans le macro système de drainage", selon des experts entendus par l'ANGOP.

La progression de l'érosion, disent les mêmes experts, pourrait causer, à court terme, des problèmes structurels dans le système de distribution d'eau et les câbles à fibres optiques.

Cité de Zango 5 (Zango 8.000) a été construite dans la région sud-est de Luanda, municipalité de Viana, pour accueillir une population estimée à 48 000 habitants.

Le projet comprend 7 964 logements, construits sur une superficie totale de 416 hectares, subdivisés en 32 secteurs urbains.

Ce projet de logement, qui est le plus récent à Luanda, comprend des maisons individuelles et jumelées et des immeubles à deux et trois étages.

Il dispose d'installations sociales, telles que des jardins d'enfants (cinq), des écoles primaires (quatre) et des écoles secondaires (trois), avec des espaces réservés pour la construction de bâtiments publics et administratifs.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.