Cameroun: Centre - Revoici Tsimi Evouna

Le bureau du Conseil régional a pris fonction vendredi dernier, au cours d'une cérémonie présidée par le gouverneur, Naseri Paul Bea.

La seule évocation de son nom soulevait des foules, tant sa renommée acquise sous la casquette de délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Yaoundé le précède. Celui qui fut, jusqu'au mois de mars 2020, le premier magistrat de cette ville a été installé dans ses fonctions de premier président du Conseil régional de la région du Centre vendredi dernier. Il était presque midi, lorsque Gilbert Tsimi Evouna et les six autres membres de son bureau ont été investis par le gouverneur, Naseri Paul Bea. Et c'est l'esplanade du nouvel immeuble de l'Hôtel de ville de Yaoundé qui a servi de cadre à cet évènement inédit. Tous les maires présents, à commencer par celui de Yaoundé, Luc Messi Atangana, se sont abstenu d'arborer leurs écharpes, pour que « seule celle du tout nouveau président du conseil régional soit honorée. »

Au cours de la cérémonie d'installation, le gouverneur a redéfini les missions dévolues au conseil régional, et présenté aux élus les attentes des populations. Il les a ainsi invités à prendre conscience de la lourde tâche qui les attend. Elu le 22 décembre 2020, ce bureau a ainsi pour mission d'œuvrer au développement socio-économique de la région du Centre. L'objectif étant d'améliorer les conditions de vie des populations. Dans ce sens, ils devront tout faire pour que la fracture sociale qui existe entre les campagnes et les villes disparaisse.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.