Cameroun: Marché Bonamoussadi - Une quinzaine de boutiques brûlées

Suite à un incendie survenu dans la nuit de jeudi à vendredi dans la zone B de l'espace marchand.

Ambiance des mauvais jours ce vendredi 22 janvier au matin au marché de Bonamoussadi (arrondissement de Douala V). Assis en petits groupes ou debout, le regard hagard, la mine triste, les traits tirés et visiblement fatigués, certains des larmes encore plein les yeux, les dizaines de commerçants de la zone B du marché de Bonamoussadi n'en reviennent toujours pas. Face à eux, leur lieu de travail offre le visage d'une totale désolation. Un feu dévorant est passé par là.

Des murs noircis par la fumée, des toitures calcinées, des débris de planches et tôles çà et là, et des volutes de fumée se dégageant encore par endroits. Les flammes de la nuit de jeudi n'ont visiblement rien épargné. Bilan, une quinzaine de boutiques avec leurs contenus et des dizaines d'étals partis en fumée.

Selon un commerçant rencontré sur les lieux vendredi matin par CT, le feu se serait déclenché aux environs de 20 heures jeudi. « J'étais à la maison quand j'ai reçu un coup de fil m'informant que le marché brûlait. Quand je suis arrivé sur les lieux, les flammes étaient intenses et on regardait, impuissants. Tout ou presque a brûlé dans près de quinze boutiques, sans compter les étals », explique-t-il, la gorge nouée par l'émotion. Cette victime ajoute : On a essayé, avec les moyens de bord, de faire en sorte que le feu ne se propage pas. Heureusement, les pompiers sont arrivés quelque temps après". Les dégâts matériels, non encore totalement évalués au moment où nous allions sous presse, semblent très importants. L'origine du feu, elle, demeure inconnue.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.