Togo: Baho libéré, grève avortée !

Dans un communiqué rendu public, le Syndicat des Enseignants du Togo a annoncé la libération de ses enseignants membres et annulé la grève de 72 heures initialement prévue pour démarrer demain mardi.

Tout a commencé avec l'enlèvement du rapporteur de SET, Essoham BAHO, le 16 janvier dernier après que le SET (Syndicat des Enseignants du Togo) ait lancé un préavis de grève. D'autres membres de ce syndicat seront interpellés plus tard dans la journée de jeudi lors d'une rencontre avec la Synergie des Travailleurs du Togo.

Une situation a amené le SET à annoncer une grève de 72 heures afin de défendre la cause de ses membres interpellés par la Gendarmerie. D'ores et déjà, la grève est annulée suite à libération de tous les 8 membres interpellés dans le cadre d'une enquête pour faux et usage de faux en écriture.

« Camarades salut ! Heureux de vous annoncer le retour parmi nous de notre camarade, notre Rapporteur BAHO Essohanam qui vient de recouvrer la liberté. C'est une victoire d'étape et vous pouvez en être fiers car cette victoire nous vous la devons. Unissons-nous toujours de la sorte pour la cause commune », peut-on lire dans le communiqué.

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.