Algérie: Des pierres précieuses et de l'ivoire saisis en 2020 à Médéa

Medea — Plusieurs pierres brutes de Rubis, une pierre précieuse très recherchée, de l'ivoire et différentes objets anciens, destinés à alimenter des circuits de trafic de tout genre, ont été saisis par la gendarmerie de Médéa, au cours de l'année 2020, a-t-on appris , lundi, lors de la présentation du bilan annuel de ce corps de sécurité.

Plusieurs pierres de Rubis, à l'état naturel, ont été saisies par la gendarmerie, en possession de trafiquants qui les transporter vers des destinations inconnues, a indiqué le commandant Zoheir Belhadef, chef de service de la police judiciaire du groupement de gendarmerie de Médéa, précisant que ces pierres ont été introduites frauduleusement de l'extérieur du pays et devaient alimenter des circuits spécialisés dans le commerce de ces pierres précieuses, de couleur rougeâtre, de grande valeur, très prisées dans le domaine de la joaillerie.

Des dents en ivoire, que des trafiquants tentaient de faire transiter par le territoire de la wilaya de Médéa, ont été également récupérées par les éléments de la gendarmerie nationale, suite à des opérations de contrôle, a indiqué cet officier, ajoutant que des dizaines d'anciennes pièces de monnaies et un buste de style pharaonique ont été saisis sur des trafiquants, dans le cadre de la lutte contre le trafic organisé.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.