Sahara Occidental: L'ONU est devenue une "partie au conflit prolongé"

Geneve — Les Nations unies qui ont "échoué" à organiser un référendum d'autodétermination au Sahara Occidental sont "devenues une partie" au conflit qui perdure depuis plus de quatre décennies, a indiqué la représentante du Front Polisario auprès de l'ONU à Genève, Mme Omaima Mahmoud Abdel Salam.

S'exprimant au journal en ligne finlandais "Kansan Uuset" au sujet de la "volonté" de l'ONU et de l'Union européenne (UE) d'éviter l'escalade au Sahara Occidental après la reprise des affrontements militaires, ayant suivie la violation par le Maroc de l'accord de cessez-le-feu de 1991, Mme Mahmoud Abdel Salam a souligné la difficulté de parvenir à une solution pacifique car l'ONU a "non seulement échoué dans sa mission (d'organiser un référendum dans ce territoire non-autonome, mais elle est devenue une partie au conflit prolongé".

Plus grave encore, la représentante sahraouie a estimé que l'UE s'est davantage impliquée dans le conflit par la signature d'accords commerciaux avec le Maroc qui incluent le territoire du Sahara Occidental occupé, en violation flagrante des décisions de la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) de 2016 et 2018.

Selon Omaima Mahmoud Abdel Salam, "l'UE s'est de plus en plus empêtrée dans le différend" en concluant ces accords commerciaux, rappelant que "le Maroc et le Sahara occidental sont deux territoires séparés et distincts, et que Rabat n'a aucune souveraineté sur les terres sahraouies qui lui donne le droit d'accorder des autorisations ou de conclure des accords".

Evoquant les affrontements militaires qui opposent l'armée de libération sahraouie aux forces d'occupation marocaine, le journal a fait observer que "le Maroc nie l'existence de la guerre à El Guerguarat, pire encore le Maroc fait comme si le Sahara Occidental n'existe pas", a-t-elle dit.

Par ailleurs, la diplomate a déploré le fait que la Commission européenne contourne le droit international en autorisant le Maroc à placer des produits sahraouis sur le marché européen, pointant l'absence d'un étiquetage différencié pour ces produits en provenance d'un territoire occupé.

Inscrit depuis 1966 à la liste des territoires non autonomes, et donc éligible à l'application de la résolution 1514 de l'Assemblée générale de l'ONU portant déclaration sur l'octroi de l'indépendance aux pays et peuples coloniaux, le Sahara Occidental est la dernière colonie d'Afrique, occupé depuis 1975 par le Maroc, soutenu par la France.

A La Une: Sahara Occidental

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.