Madagascar: Antananarivo - La forte pluie cause des dégâts

La forte pluie et les rafales de vent ont causé des dommages matériels dans la capitale, en milieu d'après-midi. Encore une fois, Antananarivo se noie sous les eaux à chaque pluie torrentielle.

À Antanandrano, un arbre est tombé sur un véhicule de transport public de la ligne 150. Les passagers en étaient sortis indemnes. Le véhicule coincé sous l'arbre a été totalement immobilisé. À Behoririka, la montée des eaux a submergé les véhicules aux alentours et a entraîné des passants. « En seulement quelques minutes de pluie, l'eau commençait à monter. On n'avait le choix que de rester à l'abri pour un moment. Mais la portion de route du côté de la station Shell Behoririka était engloutie sous l'eau », rapporte Dina Fameno, témoin des évènements. À Ambohimanarina, le vent violent arrache une partie d'un toit d'une maison qui atterrit sur une ligne haute tension de la Jirama.

En fin de soirée, une équipe des sapeurs-pompiers est intervenue sur place. Du côté de Besarety, l'intempérie est une occasion d'affaires pour les tireurs de charrettes à bras. Les frais varient entre 200 à 500 ariary pour une personne. Pour les motocyclettes, la traversée varie entre 2000 ariary et 3000 ariary.

Aucune solution

À Andravoahangy, quelques tireurs de charrettes tentent d'aider les derniers marchands coincés sur place.

Les sapeurs-pompiers sont intervenus dans plusieurs localités, comme Antanimena et Antohomadinika. La montée des eaux est principalement causée par des canaux bouchés et le manque de système d'évacuation d'eaux usées. À l'exemple de Besarety, les habitants sont habitués à cette situation récurrente. Aucune solution concrète n'a été trouvée jusqu'à présent. Alors que la situation continue de s'aggraver. Comme les prévisions annoncent de fortes pluies l'après-midi, notamment sur les hautes terres, la population locale doit se préparer. Pour ce mercredi, les averses demeureront sur la partie Nord du pays ainsi que sur les hautes terres.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.