Madagascar: Caisse nationale pour l'éducation - Solution à la baisse du niveau scolaire selon la Conamept

Investir dans l'éducation serait une meilleure alternative à la lutte contre la pauvreté d'un pays.

L'amélioration du système scolaire nécessite un budget spécialement dédié, avance la Coalition Nationale Malagasy de l'Education Pour Tous ou Conamept.

«Si l'on veut réellement améliorer le système éducatif, il conviendrait de disposer d'une volonté d'apporter des retouches sur le plan financier. Il faut arriver à mettre en place une hausse du budget allouée à l'éducation nationale, et pour cela, l'on devrait peut-être affecter les dépenses liées à l'achat des voitures 4×4 à la construction d'infrastructures dans le domaine de l'éducation par exemple». Ce sont là les propos de Huguette Rakotoarivony, coordonnatrice nationale de la Conamept lors d'une conférence de presse organisée en marge de la journée mondiale de l'éducation à Antsakaviro hier. Une opportunité pour cette organisation de la société civile d'interpeller sur l'importance d'augmenter le budget dédié par l'État à l'éducation.

Mais surtout sur l'urgence de mettre en place une caisse nationale pour l'éducation. Un fonds dédié spécialement à l'éducation nationale à Madagascar et qui devrait permettre de concrétiser les réformes tant prônées depuis des années. Ainsi, si l'on se base sur les explications de Huguette Rakotoarivony, la caisse nationale pour l'éducation devrait comprendre les divers fonds nationaux devant permettre de faire fonctionner l'éducation tels celui de l'éducation formelle, de l'éducation non formelle, de l'aide aux ménages ou encore celui dédié aux équipements éducatifs.

Lettre. La journée d'hier a également été l'occasion pour la Conamept de faire savoir que l'organisation de la société civile entend déposer une lettre de lobby auprès de la primature et du ministère de l'Education nationale. Une lettre qui entend interpeller les responsables étatiques sur la situation de l'éducation nationale à Madagascar. En effet, les cinq mois de suspension des cours, les crises socio-économiques engendrées par la pandémie liée à la Covid-19 ont eu des impacts néfastes sur le système éducatif malgache qui souffre déjà de nombreuses problématiques structurelles. Pour en revenir à la caisse nationale pour l'éducation, le fait de la mettre en place devrait résoudre les problématiques liées à l'infrastructure et améliorer les conditions de travail des enseignants qui ont déjà fait couler beaucoup d'encre.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.