Maroc: INDH à Sefrou - Le transport scolaire pour promouvoir la scolarisation de la fille rurale

Sefrou — Les fonds alloués par l'Initiative nationale pour le développement humain (INDH) ont donné une forte impulsion à la scolarisation dans la province de Sefrou, notamment en milieu rural.

Le transport scolaire a été l'un des principaux axes sur lesquels ont misé les autorités compétentes pour enregistrer des résultats qualitatifs dans le cadre de la priorité accordé au secteur de l'éducation dans les programmes de l'INDH, eu égard au rôle de ce levier dans la promotion de la scolarisation des enfants, en particulier des filles, dans les zones rurales de la province.

L'importance attribuée à la promotion du transport scolaire découle du souci de l'Initiative d'intervenir pour améliorer les indicateurs de développement humain, particulièrement dans les domaines de l'éducation, la santé et de l'emploi, a assuré à la MAP le chef de la division de l'action sociale (DAS) de la province de Sefrou, Adel Zahiri.

La 3ème phase de l'INDH, à travers le programme d'impulsion du capital humain des générations montantes, a investi massivement dans les axes de l'enseignement préscolaire et l'appui à l'éducation, qui comprend, entre autres, les services d'hébergement et le transport scolaire, a-t-il ajouté.

Les résultats ont révélé, selon le responsable, que l'amélioration du transport scolaire a contribué à l'amélioration des indicateurs liés à la scolarisation, particulièrement pour les filles.

M. Zahiri a rappelé que le début du transport scolaire dans la province de Sefrou remonte à 2010, notant qu'actuellement 89 véhicules sont mis à la disposition de la population cible, dans le cadre des efforts impliquant nombre de partenaires, tels que les Conseils provincial et régional.

Et d'ajouter que les projets sont gérés par des associations de la société civile, notamment des associations de parents et tuteurs d'élèves, lesquelles bénéficient du soutien des communes territoriales, dont des subventions annuelles.

Dans une déclaration similaire, le président de l'Association Nour pour le développement humain, Aziz Bahij, a souligné que l'appui au transport scolaire est crucial pour encourager la scolarisation des filles et lutter contre le décrochage scolaire.

Le président de l'association Al Karama pour le développement durable, Mohamed Majrawa, a souligné, lui, que la conjugaison des efforts consentis par l'INDH, les communes territoriales, les autorités locales et les associations de parents et tuteurs d'élèves ont permis de réaliser des acquis tangibles, notamment au niveau de la lutte contre le décrochage scolaire dont souffrent de nombreuses localités de la province.

"Nous constatons une demande croissante sur les services de transport scolaire, ce qui nécessite de renforcer l'offre pour réduire le sureffectif", a-t-il dit.

A La Une: Maroc

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.