Afrique de l'Ouest: Marché unique africain - La CEDEAO envisage de nouvelles résolutions sur la monnaie unique

26 Janvier 2021

Les pays de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'ouest (Cedeao) ont tenu leur 58e session ordinaire de la Conférence des Chefs d'Etat et de gouvernement, le dimanche 23 janvier 2021.

A l'issue de la rencontre, les dirigeants de l'organisation ont pris des décisions sur de nombreux sujets. Le projet de la monnaie unique, l'Eco, fait partie des points saillants.

Selon le communiqué de l'institution, l'échéance pour ce projet déjà plusieurs fois reportée, sera de nouveau repoussée, notamment suite aux impacts de la pandémie de coronavirus sur les performances macroéconomiques des pays ouest-africains.

Un nouveau pacte de convergence et de stabilité macroéconomique entre les pays membres est prévu pour être mis en œuvre d'ici le 1er janvier 2022. Le ministre burkinabé des Affaires étrangères, Alpha Barry, a indiqué que ce nouveau processus devrait permettre d'aboutir à une nouvelle feuille de route pour la monnaie unique d'ici à 2025.

Les Chefs d'Etat de l'institution sous-régionale ont également débattu de la question de la Zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf). Initialement prévue pour entrer en vigueur l'année dernière, l'opérationnalisation de ce marché entré officiellement en vigueur le 1er janvier 2021 avait dû être reportée.

Se félicitant de l'adhésion de plusieurs pays de la région au processus de création de ce marché unique, les autorités de la Cedeao ont annoncé que « des listes communes de concession tarifaire pour le commerce des biens et des engagements spécifiques pour le commerce des services dans cinq secteurs prioritaires » ont été soumises à l'Union africaine (Ua).

Au début du mois de janvier, le secrétariat de la Zlecaf avait annoncé que l'ensemble des règles d'origine et des programmations tarifaires de la zone devraient être convenues entre tous les pays membres, d'ici la fin du mois de juin 2021.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.