Cote d'Ivoire: 15e Synode ordinaire de l'Emuci - La prise en charge des veuves et des orphelins au cœur des recommandations

26 Janvier 2021

Le 15e synode ordinaire de l'église méthodiste unie de Côte d'Ivoire pour l'année 2020 ouvert le vendredi 22 a refermé ses portes le dimanche 24 janvier 2021.

Cette sainte convocation annuelle a réuni les sommités l'Emuci-Dan (District Abidjan-nord) représentant les organes, structures, institutions et les communautés locales.

Il a été organisé par le district d'Abidjan-nord, autour du thème : « L'église face à la condition sociale et aux problèmes d'héritage de la veuve et de l'orphelin ». Ce, en présence d'éminents hommes de Dieu et les fidèles chrétiens venus en grand nombre.

L'objectif de l'évènement est de réfléchir, partager et faire le bilan de l'année précédente afin de dégager de nouvelles perspectives, selon le Pasteur Michel Lobo, surintendant du district d'Abidjan-nord.

C'est au cours d'un culte de clôture organisé à cet effet le dimanche 24 janvier 2021, au temple Jérusalem d'Adjamé des 220 logements, que les fidèles ont témoigné leur reconnaissance et les merveilles du Tout-puissant en leur faveur. Ils ont donc prié, médité, chanté et adoré le Dieu unique.

Au terme des assises du 15e synode, les fidèles chrétiens ont fait des recommandations dont la création d'une Ong chargée de la prise en charge des veuves et des orphelins occupe la primauté. Ils ont annoncé l'organisation d'un atelier afin de consolider et approfondir les actions à remettre en œuvre sur le thème de l'année. Ils n'ont pas manqué de présenter l'ébauche d'un rituel chrétien de veuvage pour mettre fin à certains rituels qui frisent la maltraitance avec un accompagnement spirituel juridique et administrative.

Mieux, ils recommandent l'adoption d'une politique d'acquisition de logement permettant à l'ouvrier de l'église de sécuriser sa famille. Sans oublier que chaque conseil doit inscrire une ligne budgétaire pour traduire en acte le thème de cette année.

Une aubaine pour le très Révérend Professeur Marcel Tata, représentant le Bishop Benjamin Boni de dévoiler : « C'est l'occasion de rendre gloire à Dieu pour tout ce qu'il a fait. Nous avons eu beaucoup d'inquiétude par rapport à l'année 2020 ».

Lui emboîtant le pas, le pasteur Michel Lobo, surintendant du district d'Abidjan-nord a exprimé sa reconnaissance à Dieu qui a permis que le synode se soit déroulé dans de bonnes conditions jusqu'à la fin sous la bienveillance du Dieu tout puissant.

Le révérend pasteur Williams Zoukouan, dans son message, tiré dans les livres de Deutéronome 10, les versets 12 à 20 a édifié le peuple de Dieu sur la solidarité, la fraternité, la communion et les œuvres de la charité.

Il les a invités à la prise de conscience et la responsabilité individuelle et collective. « Nous ne devons pas être absorbé par nos intérêts personnel au point d'oublier qu'il y a parmi nous des gens qui vivent dans la solitude », a-t-il exhorté.

Pour lui, l'église doit se rappeler que la veuve et l'orphelin ont un statut cher au cœur de Dieu. Elle ne doit pas négliger ses devoirs de charité. Elle doit se voir comme "une sentinelle" appelé à jouer un rôle prophétique, spécialement en faveur de l'humanité souffrante.

Le synode pour rappel est l'instance suprême du district. Lui-même composé de plusieurs églises. Chaque année cette instance se réunit en Assemblée générale pour faire le bilan des activités. Elle (assemblée) fait des propositions et des recommandations. Le prochain synode est prévu pour l'année prochaine.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.