Cameroun: Postes et télécommunications - En route vers la société numérique

C'est l'objectif fixé par cette administration à l'issue de la conférence annuelle qui s'est achevée la semaine dernière par l'installation de nouveaux responsables.

Faire du Cameroun une société numérique. La feuille de route pour l'année 2021 est toute tracée pour le ministère des Postes et Télécommunications (Minpostel). Une résolution qui émanait de deux jours d'échanges dans le cadre de la conférence annuelle des services centraux et déconcentrés. Les travaux avaient pour thème : « L'entrepreneuriat numérique, attentes, acteurs et atouts pour l'émergence du Cameroun ». Les voies et moyens pour y parvenir ont été débattus et plusieurs résolutions ont été prises dans le sens de susciter l'intérêt de tous en faveur des Tic. « C'est un immense chantier qui interpelle les acteurs du secteur. Cela exige une véritable conversion de tous aux Tic, en vue d'une plus grande adhésion », a déclaré le ministre Minette Libom Li Likeng à l'issue des assises.

La cérémonie a également été marquée par l'installation de six responsables récemment nommés, dont l'inspecteur général N°2 chargé des questions administratives, Alain Goufan à Fiong. A ses collaborateurs comme aux responsables des structures sous tutelle, le Minpostel a instruit de poursuivre la densification du réseau postal, la transformation numérique de la poste et la finalisation des travaux de pose, de raccordement et de mise en service de câbles à fibre optique dans certaines villes industrielles. Un accent sera mis sur le renforcement du cadre réglementaire pour l'adaptation à l'évolution actuelle du numérique, la réduction de la fracture numérique et la construction de parcs cybernétiques. Les personnels du ministère qui se sont démarqués l'année écoulée ont reçu des distinctions honorifiques. Ceux appelés à faire valoir leurs droits à la retraire ont par ailleurs été remerciés pour leurs bons et loyaux services.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.