Sénégal: Tambacounda - Une cure de jouvence pour le lycée Mame Cheikh Mbaye

26 Janvier 2021

Le ministre de l'Éducation nationale, Mamadou Talla, en compagnie du directeur général de la Sonatel, Sékou Dramé, a réceptionné, hier, les travaux de rénovation du lycée Mame Cheikh Mbaye de Tambacounda. Le montant des travaux s'élève à 500 millions de FCfa.

Grâce à la Fondation Sonatel, le Lycée Mame Cheikh Mbaye de Tambacounda a fait peau neuve. L'entreprise de télécom a effectué des travaux de rénovation de l'établissement d'un coût de 500 millions de FCfa. Hier, le ministre de l'Éducation nationale, Mamadou Talla, et le directeur général de Sonatel, Sékou Dramé, ont procédé à la réception des travaux. M. Talla a félicité le groupe Sonatel à travers sa fondation qui, depuis des décennies, participe à l'amélioration du système éducatif. Il cite le soutien de l'entreprise à l'excellence à l'école notamment en faveur des filles, l'appui au Concours général et au Concours Miss mathématiques - Miss sciences. Selon M. Tall, la rénovation du lycée de Tambacounda est en phase avec les objectifs du Programme d'amélioration de la qualité, de l'équité et de la transparence du système éducatif (Paquet).

15 milliards de FCfa injectés par l'État de 2012 à 2020

Évoquant le lycée Mame Cheikh Mbaye, le ministre estime que cet établissement symbolise l'intégration communautaire en ce sens qu'il a été construit par un illustre fils de Louga (Djily Mbaye) au bénéfice des enfants de Tambacounda. M. Talla n'a pas manqué d'inviter la Sonatel et sa fondation à accompagner les projets de son ministère dans l'application du numérique à l'école.

Il est également revenu sur les investissements réalisés par l'État dans la région de Tambacounda. Ainsi, 15 milliards de FCfa ont été injectés dont 8,48 milliards pour le remplacement des abris provisoires. Entre 2012 et 2020, l'État a réalisé 1005 salles de classe, 500 blocs administratifs, 361 blocs d'hygiène, 31 écoles élémentaires, 10 collèges d'enseignement moyen, 14 murs de clôture, 14 «daaras» modernes, un bloc administratif et technique, une inspection d'académie, une inspection d'éducation et de la formation.

SÉKOU DRAMÉ, DIRECTEUR GÉNÉRAL DE SONATEL

«Nous avons investi plus d'un milliard de FCfa dans les infrastructures scolaires»

Le directeur général de la Sonatel, Sékou Dramé, a évoqué, hier, les investissements consentis par son entreprise dans les infrastructures scolaires, soit plus d'un milliard de FCfa. Parmi les plus importants en dehors du lycée Mame Cheikh Mbaye de Tambacounda, il cite les lycées Malick Sy de Thiès, de Gaya (région de Saint-Louis), les écoles élémentaires du Point E 1, de Cerf-Volant filles, de l'Unité 19 des Parcelles assainies, de Amadou Moctar Thiam de Thiès. En plus, il y a l'équipement en matériels didactiques et numériques des écoles ayant fait 100% au Cfee, dont une parmi elle se trouve d'ailleurs à Tambacounda. Il s'agit de l'École élémentaire Goudiry 12. Le patron de la Sonatel cite aussi l'octroi de bourses aux lauréates du Concours Miss maths - Miss sciences, et la prise en charge des frais de scolarité d'orphelins. Sékou Dramé a réitéré l'engagement du Groupe Sonatel, à soutenir et à accompagner l'État, dans la mise en œuvre du Pse dans sa globalité et en particulier le Paquet.

A La Une: Sénégal

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.