Cameroun: Adamaoua - Les choses sérieuses commencent

Après l'europhorie de son installation et les meetings de remerciements, le bureau exécutif du conseil régional de l'Adamaoua est au travail depuis hier.

A 7h30, très tôt le matin de la journée d'hier, le siège du Conseil régional de l'Adamaoua situé au quartier Balladji 2 à Ngaoundéré, accueillait déjà ses premiers locataires. En tête de file, le président du conseil régional, le Dr Mohamadou Dewa, rentré fraîchement de Tibati, dans le département du Djerem, son fief où il a passé le week-end avec sa base électorale. Malgré la fatigue que l'on pouvait lire sur les visages, en raison du long voyage, l'heure n'était pas au repos. A peine arrivé dans les locaux du siège du Conseil régional, il a présidé une séance de travail à huis clos, ouverte uniquement aux membres de l'exécutif régional. Et même-ci rien de particulier n'a filtré de cette rencontre, l'on a appris que les retrouvailles ont été chaleureuses. Environ une heure d'échanges, pour définir les priorités en ce qui concerne les actions qui seront mises en place. L'objectif dévoilé ici est de mettre tout le potentiel de la région au service du développement de celle-ci.

Il faut dire qu'il n'y avait pas que les membres du Conseil régional présents sur les lieux hier. On notait la présence de quelques usagers, entrant et sortant de l'édifice, certains tenant des documents à la main : « Nous sommes là pour rencontrer le président du conseil régional. Nous venons de Tignère. On espère qu'il pourra nous recevoir aujourd'hui », lance l'un des jeunes rencontrés ici. Du côté des membres de l'exécutif régional, l'on note une certaine détermination à commencer ses activités tout de suite, même si le siège n'offre pas encore toutes les commodités nécessaires à un bon déploiement. Des insuffisances qui devraient être palliées dans les jours qui viennent, selon des indiscrétions glanées sur place. Ici, l'on estime que le train de l'accélération de la décentralisation est véritablement lancé. Et l'Adamaoua entend occuper les premières places.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.