Congo-Brazzaville: Quarts de finale du Chan - Une qualification à l'arraché pour les Diables rouges

Les Diables rouges du Congo ont battu les Chevaliers de la Méditerranée (Libye), 1-0, le 25 janvier lors des rencontres de la dernière journée des phases de poules, dans le groupe B. Cette victoire offre au Congo le ticket pour les quarts de finale et ravive tout un peuple.

Les Diables rouges ont satisfait les attentes de leurs supporteurs qui n'attendaient qu'un véritable exploit de leur part. Après un début de compétition tumultueux, marqué par la défaite face à la République démocratique du Congo(RDC), puis un match nul avec le Niger, le Congo a su comprendre les enjeux de la compétition, pendant la dernière journée des matchs de poules, face à la Libye, en s'imposant, 1-0. Cette victoire des poulains de Barthélémy Ngatsono est le fruit d'un grand effort. Elle comporte également plusieurs significations, puisque la Libye a toujours éliminé le Congo, lors de ses deux premières participations (2014 et 2018).

Cette fois-ci, la République du Congo a su briser le mythe, en prenant sa revanche avec des joueurs évoluant dans des championnats locaux.

L'optimisme de certains supporteurs et quelques joueurs, comme Prince Mouandza Mapata et Harvy Osseté, avant le match, a sûrement contribué dans la victoire de ces joueurs qui ont tout donné pour valider leur ticket des quarts de finale. Une manière de rendre hommage à leur coéquipier Cervelle Ikouma Epoyo qui a été victime d'une fracture, lors du match contre le Niger.

Très déterminés et engagés, les Congolais ont bien débuté le match avec des actions chaudes dès la première minute de jeu. Le coup franc (bien botté, puis repoussé par la défense libyenne à la 12e minute) de Ngouénimba faisait déjà office de l'hirondelle qui annonçait le printemps chez les Diables rouges. Le bout du tunnel de la phase des poules était proche. Au terme des quinze premières minutes, les débats étaient certes équilibrés, mais le dévouement des Congolais rassurait.

L'entrée en jeu de Sagesse Babelé, à la place d'Harvy Ossété (24'), a apporté un nouveau souffle aux onze joueurs sur la liste de départ. Le but de Gautran Ngouénimba, quelques minutes après le retour des vestiaires, a tout changé et boosté le mental des Congolais qui ont tenu bon jusqu'au coup de sifflet final.

Dos au mur et n'ayant pas pris leur destin en main, les poulains de Barthelemy Ngatsono ont relevé le pari de la qualification en terminant deuxième du groupe B avec quatre points, derrière la RDC première du groupe avec 7 points. La Libye et le Niger quittent la compétition avec deux points chacun.

Meilleur joueur du match, Hardy Samarange Binguila a demandé à toute la nation de converger des prières vers l'équipe qui est au front. « Je suis très content. Ce trophée et cette victoire est le fruit des efforts de tout le monde. Faites-nous confiance et continuer à nous soutenir », a -t-il déclaré.

Que cette victoire ne dissipe pas l'ambition de l'entraîneur du Congo, Barthélémy Ngatsono, ainsi que des joueurs qui, avant de quitter le Congo, avaient promis de faire mieux que lors de la dernière édition (quarts de finale), c'est-à-dire atteindre les demi-finales. Pour ce faire, les joueurs congolais sont attendus au tournant le samedi face au premier du groupe A, le Mali, à Yaoundé. Il revient ainsi aux Congolais de garder ce rythme crescendo, en battant les Aigles du Mali afin de concrétiser leur rêve. Maintenant, un seul mot d'ordre doit animer l'esprit des joueurs, celui de la victoire à tout prix. Ainsi, soit "ça passe ou ça casse". La bêtise n'est plus du tout permise.

Et si le Cameroun était une terre promise pour le Congo ? La première consécration de ce dernier, dans cette compétition, peut se jouer dans ce pays comme c'était le cas avec la première victoire du Congo, à la Coupe d'Afrique des nations, en 1972 (Yaoundé). Let's wait and see.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.