Algérie: Formation professionnelle - Bientôt une spécialité de formation dans le domaine ferroviaire

Djelfa — La ministre de la Formation et de l'Enseignement professionnels, Hoyam Benfriha a dévoilé, mardi à Djelfa, l'intention de son département d'ouvrir une spécialité de formation dans le domaine ferroviaire au niveau d'un institut national spécialisé, en réalisation, de cette wilaya, dans le cadre d'une vision prospective du secteur.

Dans sa déclaration en marge d'une visite d'inspection dans nombre d'établissements relevant de son secteur à Djelfa, Mme. Benfriha a indiqué que l'intégration de la formation ferroviaire au niveau de l'institut national spécialisé, prévu à l'ouverture en mars prochain au pôle urbain de "Berbih" du chef-lieu de wilaya, "a été décidée suite à l'étude du besoin économique de la wilaya où quatre projets de voies ferrées, sont en cours de réalisation et seront réceptionnés dans quelques mois", a-t-elle informé.

La ministre de la Formation et de l'Enseignement professionnels a assuré que cet institut national spécialisé sera doté de tous les "équipements nécessaires susceptibles de permettre l'entame de la formation dans la spécialité ferroviaire dés son ouverture", parallèlement à la signature d'une convention de partenariat et de coopération avec la Société nationale des transports ferroviaires (SNTF), a-t-elle fait savoir.

Selon l'exposé présenté au niveau du chantier dudit institut, une enveloppe de 425 millions de DA, a été mobilisée pour la réalisation de ce nouvel établissement, à laquelle s'ajoute une dotation supplémentaire de 40 millions de DA, dans le cadre de la réévaluation de son coût, dont 34 millions de DA destinés à son équipement et 6 millions de DA pour l'achèvement de sa réalisation.

Après avoir souligné que la "question de promotion de ce centre de formation en un institut national est actuellement à l'étude", Mme.

Benfriha a ajouté que l'équipement des centres de formation "ne constitue pas un problème pour le secteur", et que les moyens "doivent répondre aux besoins des stagiaires".

Elle a observé que "la numérisation du secteur permet de connaitre les indicateurs réels des inscriptions, ce qui constitue une base sûre pour garantir la couverture des besoins (en conformité avec les données exprimées), dans le cadre de l'efficience de l'opération de formation et de la rationalisation de l'équipement", a-t-elle estimé, à ce propos.

La ministre poursuit sa visite à Djelfa par l'inspection du CFPA "Chahid Ayachi Abdallah" et de l'institut national spécialisé en formation professionnelle "Moudjahid Khaled Triki", de la cité Bahrara, où elle présidera une rencontre ouverte avec les représentants du secteur local de la formation professionnelle.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.