Maroc: Un politiste chilien dévoile les manœuvres du Maroc pour entraver la solidarité avec le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination

Santiago — Le politiste chilien, Esteban Silva, a dévoilé les manœuvres du Maroc qui dépense des sommes colossales dans un lobby au Chili et en Amérique latine pour entraver la solidarité avec le droit du peuple du Sahara occidental à l'autodétermination et à l'indépendance et la reconnaissance de la République sahraouie par les pays de la région.

Intervenant dans l'émission "Verdadera Justicia" (la vraie justice), diffusée sur le site "El Vecino Normal", Esteban Silva, dirigeant de "Unidad Social" et "Movimiento del Socialismo Allendista de Chile", a révélé que "le Maroc dépense des sommes colossales dans un lobby au Chili et en Amérique latine pour acheter les consciences des parlementaires et des hommes politiques dans le but d'entraver la solidarité avec le droit du peuple du Sahara occidental à l'autodétermination et à l'indépendance".

Ce soutien "inhabituel" est "absolument inacceptable", a-t-il affirmé.

Et d'ajouter que cette position "scandaleuse" de la commission, adoptée "sous la pression exercée par le lobby marocain illégal sur les institutions au Chili" fait partie de "la stratégie de désinformation et de propagande internationale contre le peuple sahraoui qui se bat pour son indépendance au XXIe siècle".

M. Esteban a cité un exemple «claire de la pression marocaine au sein de la chambre des représentants qui a ciblé le libéral Vlado Milosevic, ancien membre de l'union du Football qui, après avoir soutenu en 2014 une décision de la chambre des représentants réclamant au pouvoir exécutif la reconnaissance de la République sahraouie, a changé de position, il y a quelques jours, pour annoncer sa reconnaissance de la souveraineté présumée du Maroc sur le Sahara occidental ».

L'analyste a également rappelé que le représentant de l'ancien député de la capitale du Chili, Roberto leono,«connu pour son soutien, il y a quelques années, à la question sahraouie , à travers son parrainage et sa signature de plusieurs décisions appelant à la reconnaissance de la République sahraouie et sa condamnation des violations des droits de l'Homme » dans les territoires sahraouis occupés «fait désormais partie des principaux groupes de pression du Maroc au Chili», suite à «ses nombreux déplacements à Rabat».

M. Esteban a critiqué la position du président actuel de la chambre des représentants du Chili, Diego Paulson membre du parti «le renouveau national », disant qu'il a « saisi son poste en tant que président de la chambre des représentants pour annoncer son soutien à l'attaque militaire marocaine contre les civils sahraouis à El Guerguerat le 13 novembre dernier ».

Il a, enfin, dénoncé « la propagande utilisée par le régime marocain pour justifier son agression militaire contre les civils sahraouis » dans la zone tampon d'El Guerguerat.

A La Une: Maroc

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.