Cote d'Ivoire: Cohésion sociale - La mairie d'Abobo offre du matériel de salubrité et des kits alimentaires aux comités conjoints de gestion

26 Janvier 2021

Le don a été remis, le mardi 26 janvier 2021, sur l'esplanade de la mairie par le 4è adjoint au maire, Brahima Ouattara, représentant le premier magistrat de la commune Hamed Bakayoko.

Créés à l'issue de la crise post-électorale de 2010 par le gouvernement ivoirien en partenariat avec l'Agence japonaise de coopération internationale (Jica), les comités conjoints de gestion (Ccg) ont pour mission d'œuvrer pour la cohésion sociale à Abobo et Yopougon (Cosay) afin de permettre aux populations de réapprendre à vivre ensemble.

Le projet Cosay qui consiste en la reconstruction de la paix, a été divisé en deux phases : la première (Cosay 1) a démarré en 2013 et a pris fin en 2016. Cette phase a vu la réhabilitation et la construction de routes, de centres de santé et plusieurs infrastructures scolaires. Quant à la seconde (Cosay 2), elle a débuté en novembre 2017 et s'achèvera en juin 2021.

C'est pour venir en aide aux dix comités de gestion installés dans la commune d'Abobo, que le Conseil municipal avec à sa tête le maire Hamed Bakayoko, par ailleurs Premier ministre ivoirien, leur a offert du matériel de salubrité et d'hygiène, ainsi que des kits alimentaires. Ce don était composé, entre autres, de brouettes, de râteaux, de machettes, de chaises, du riz, de l'huile, des boîtes de sardine et des pots de javel.

Selon le maire Brahima Ouattara, le bilan du projet Cosay est très positif parce qu'il a permis de renouer avec la cohésion sociale dans les deux communes pilotes. « Nous demandons aux comités de gestion mis en place à Abobo de continuer de pérenniser les acquis de la Jica. Car il ne peut avoir de développement sans paix », a exhorté le 4è adjoint au maire d'Abobo.

Il a invité en outre, les Ccg d'être vigilants dans les différents quartiers en relayant l'information au niveau de la mairie parce que « servant d'interface entre nos services et la population ». Mais aussi d'assainir leur cadre de vie car, dit-il, la propreté et la paix vont ensemble. Il a, au nom du maire Hamed Bakayoko, remercié le peuple japonais qui s'est impliqué dans la réalisation d'infrastructures et la recherche de la paix en Côte d'Ivoire.

Mme Ayano Matsudo, responsable du Cosay 2 de la Jica, a, pour sa part, souligné que la Côte d'Ivoire qui regorge d'énormes potentialités, a besoin d'être reconstruite, mais cela ne peut être possible que s'il y a la paix. « Je suis donc très heureuse de constater le rétablissement de la paix en Côte d'Ivoire à travers ce projet », s'est-elle réjouie.

Sanogo Issouf a, au nom des Ccg, remercié la mairie pour son soutien. Avant de rappeler que les Ccg ont été créés dans les sous-quartiers dans le but de rapprocher, d'unir les populations dans leur ensemble afin de consolider la paix et la cohésion sociale.

« Les Ccg sont devenus un canal privilégié d'échanges entre la mairie et la population », dit-il. Aussi a-t-il pris l'engagement de continuer ce travail communautaire pour le bien des populations.

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.