Seychelles: Les Seychelles entament la vaccination des plus de 60 ans

L'autorité sanitaire des Seychelles a commencé sa deuxième phase de la campagne de vaccination contre le COVID-19 en administrant le vaccin Oxford AstraZeneca en provenance d'Inde aux personnes de 60 ans et plus.

Covishield, comme le vaccin est également connu, a été donné mardi aux dirigeants du pays et sera ensuite administré aux agents de santé ainsi qu'aux personnes qui, en raison de conditions médicales, ne pouvaient pas prendre le vaccin SInnopharm.

Peggy Vidot - la ministre de la Santé - a été la première à se faire vacciner. Elle a été suivie par d'autres ministres du conseil, ainsi que par des dirigeants politiques et religieux.

Quelque 25 000 personnes devraient recevoir les 50 000 doses de Covishield (Seychelles Nation) Photo License: CC-BY

Mme. Vidot a déclaré à la SNA que la campagne de vaccination aux Seychelles se déroulait très bien et dépassait leurs attentes.

Quelque 25 000 personnes devraient recevoir les 50 000 doses de Covishield - un don du gouvernement indien, arrivé dans le pays vendredi dernier. Le vaccin Oxford-AstraZeneca a été développé par l'Université d'Oxford et AstraZeneca, son fabricant.

Le ministre de la Santé a confirmé que le Sinnopharm et le Covishield seront les deux vaccins qui seront utilisés aux Seychelles - 115 îles de l'océan Indien occidental - contre COVID-19.

« Nous pensons que pour le moment, nous allons rester avec ces deux vaccins comme vous pouvez le voir, il n'existe pas beaucoup de vaccins dans le monde. Tous les pays essaient d'en obtenir. Nous étions censés obtenir des Moderna mais Il y a des problèmes pour les vendre en dehors de ces grandes organisations et pays qui les demandent. Si nous demandons 100 000 doses, d'autres en recherchent des millions, donc ce n'est pas facile pour nous d'en acheter », a expliqué Mme. Vidot.

Mme. Vidot a ajouté qu'il y a la possibilité pour la nation insulaire d'acheter des doses supplémentaires de Sinnopharm et Covishield pour couvrir le reste de la population - environ 25 000 personnes. Les doses supplémentaires - parmi lesquelles un autre lot de Sinnopharm attendu dans le pays à tout moment - permettront au pays d'atteindre son objectif de vaccination de 70% de sa population.

Le ministre de la Santé a confirmé que le Sinnopharm et le Covishield seront les deux vaccins qui seront utilisés aux Seychelles (Seychelles Nation) Photo License: CC-BY

À ce jour, 28 pour cent de la population du pays ont reçu leurs premières doses contre le virus. À partir d'aujourd'hui, les vaccinations se dérouleront par district et cibleront la population âgée.

Le directeur du programme étendu de vaccination, Florida Bijoux, a déclaré à la SNA que chaque jour le vaccin sera administré dans un nouveau district, ajoutant que le ministère donnerait un préavis de 24 heures du programme et que ceux-ci seront administrés dans les centres de vaccinations déjà désignées. « Nous avons une équipe à Praslin, qui après avoir administré les vaccins, se rendra à La Digue », a expliqué Mme. Bijoux, en faisant référence aux deux autres îles les plus peuplées.

Selon Mme. Bijoux, près de 20 000 doses de vaccins chinois ont été administrées et devraient se terminer la semaine prochaine. Elle a ajouté qu'ils prévoyaient d'achever les doses de Covishield dans deux semaines.

Alors que la population adulte est vaccinée, de nombreuses inquiétudes subsistent quant à la vaccination des moins de 18 ans.

À ce jour, 28 pour cent de la population du pays ont reçu leurs premières doses contre le virus. (Seychelles Nation) Photo License: CC-BY

« En ce qui concerne la vaccination des enfants, des essais sont en cours avec tous ces vaccins pour voir leur efficacité sur les plus jeunes. La seule raison pour laquelle cela ne peut pas être fait est que les essais sont toujours en cours et nous attendons toujours toutes les informations. Il n'est pas dit qu'ils ne peuvent pas être administrés aux enfants, mais nous devons attendre l'information », a expliqué le commissaire pour la santé publique Jude Gedeon.

Il a ajouté que dans le monde, ce sont les adultes qui sont gravement affectés par le COVID-19 et que très peu d'enfants tombent gravement malades ou meurent du virus.

Dr. Gedeon exhorte tous ceux qui ne se sont pas encore décidés à profiter des vaccinations gratuites, car il a ajouté que certaines compagnies aériennes et certains pays ont déjà mis la vaccination comme un must pour voyager.

A La Une: Seychelles

Plus de: Seychelles News Agency

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.