Maroc: Le 26è Festival de Fès des musiques sacrées du monde, du 04 au 12 juin 2021

Rabat — La 26ème édition du Festival de Fès des musiques sacrées du monde aura lieu du 04 au 12 juin prochain sous le thème "Nouvelles Andalousies", a annoncé l'Association Fès-Saïss, organisatrice de cet évènement.

Les "Nouvelles Andalousies" est une invitation pour "explorer les cultures et les spiritualités sous l'angle du vivre ensemble, de la beauté, de la sagesse et de la construction commune de projets d'avenir", lit-on dans une note de présentation du festival.

L'une des manières d'exprimer la résilience devant la crise sanitaire induite par la Covid-19 "consiste à donner à la culture et à la spiritualité, créatrices des valeurs et des liens essentiels de convivialité et de solidarité, un rôle prépondérant dans notre approche de l'avenir", ont souligné les organisateurs.

Pour cela, il est paru indispensable de maintenir cette prochaine édition du Festival et de son Forum "une âme pour la mondialisation", portant sur le thème "la charte d'Abraham: manifeste pour un humanisme spirituel", qui "pourront ainsi, avec d'autres événements, participer à marquer une nouvelle étape à l'issue de cette crise", ont-il ajouté.

Cette manifestation culturelle verra une programmation d'une qualité exceptionnelle à la hauteur de sa thématique, marquée du sceau du renouveau, avec des chants de Gospel des États unis, un concert de Fado, des pérégrination musicales et poétiques, des chants soufis de Sarajevo et les grandes voix du chant religieux séfarade et arabo-andalou.

Pour le président de l'Association Fès-Saïss, Abdelhamid Benmakhlouf et le directeur général du Festival et de son Forum, Faouzi Skali, le Festival de Fès représente un "patrimoine immatériel essentiel", qui "tient toute sa richesse d'un modèle de civilisation profondément ancré dans notre pays".

"Le Maroc a su gérer en effet à travers les siècles cette alliance entre savoir et spiritualité ainsi que l'harmonisation, dans un même creuset unitaire, d'une riche diversité de cultures et de religions", se réjouissent MM. Benmakhlouf et Skalli.

"Il s'agit là d'un axe stratégique de la politique civilisationnelle du Royaume, développée d'une manière continue depuis 12 siècles et portée aujourd'hui vers l'avenir et au plus haut par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L'Assiste", d'après la note.

Selon les organisateurs, cette manifestation continuera d'être un moment privilégié, notamment à travers son forum qui vise à "réfléchir sur ce que peuvent nous apporter les ressources intellectuelles, culturelles et spirituelles de ce modèle", et à s'ouvrir sur de "nouveaux espaces qui réinventent (...) l'esprit de fraternité, qui a prévalu en Al Andalus et dont Fès et le Maroc portent aujourd'hui l'héritage vivant et le projet d'avenir".

A La Une: Maroc

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.