Congo-Kinshasa: Cap sur la mise en œuvre d'un troisième cycle en faveur des institutions d'arts

Dans la dynamique de professionnaliser le monde des Arts et de la culture, l'Institut National des Arts (INA) et la Délégation Générale de la Francophonie (DGF) ont co-organisé une retraite stratégique sur l'avenir de l'enseignement artistique en RDC et la réforme des programmes des cours de l'INA.

C'était du 19 au 21 janvier dernier dans l'enceinte du site touristique Delikate à Kinsuka pécheur, à Ngaliema. Au cours du séminaire de réflexion, les experts de l'INA et de la DGF ainsi que les partenaires de la francophonie culturelle réfléchissaient sur la modernisation de ce secteur de façon durable.

Selon la Déléguée Générale à la Francophonie, Néfertiti Tshibanda, l'ambition est d'accompagner le développement de la créativité et des initiatives visant à initier chaque fille et fils de ce pays pour la vie professionnelle notamment, les métiers de : sculpteur, cinéaste, concertiste, modéliste, architecte, chanteur, danseur, poète ou romancier. La Francophonie culturelle est en marche pour la mise en œuvre des innovations dans le domaine de l'entreprise culturelle, sous le patronage du Ministère de la Coopération internationale, Intégration régionale et Francophonie.

Les échanges fructueux entre les experts de l'INA, des Instituts supérieurs artistiques tels que l'Académie des Beaux-arts, l'Institut Supérieur d'Arts et Métiers et l'Institut Supérieur d'Architectures et Urbanisme, ont permis d'évaluer la situation actuelle et les perspectives d'avenir dans le domaine culturel.

Afin de s'approprier les programmes d'actions de la Francophonie en RDC, le Directeur général de l'INA, le Professeur Yoka Lye s'est dit satisfait des engagements de la DGF qui visent la modernisation du monde culturel congolais, avec à la clé, la création dans le futur de l'Université des Arts, pôle d'excellence et à vocation régionale.

«C'est une opportunité exceptionnelle que nous offre la Délégation Générale à la Francophonie sous la conduite de Madame Néfertiti Tshibanda de travailler maintenant pour la promotion des innovations au bénéfice de l'Institut National des Arts, et qu'il est temps de réfléchir sur le destin des Arts en RDC, et dont le Centre international de coopération culturelle à vocation régionale est en pleine construction à Kinshasa, grâce à la coopération culturelle entre la Chine et le Congo [... ] Il est temps de mettre du contenu stratégique à l'entrepreneuriat culturel et de passer à un stade supérieur de la professionnalisation des métiers des Arts dans notre pays», a souligné le Professeur Yoka.

Par ailleurs, la DGF est déterminée à mettre en œuvre une coopération culturelle pour la promotion de l'éducation artistique moderne en faveur de l'Institut National des arts, et autres structures d'actions artistiques, grâce au partenariat innovant entre l'INA et la DGF, dont l'engagement a été réaffirmé lors de la première retraite stratégique sur l'avenir de l'enseignement artistique et la réforme des programmes des cours de l'INA à Kinshasa, vers la création de l'Université des Arts à vocation régionale.

L'objectif est de moderniser les professionnels des arts et de la culture en République Démocratique du Congo.

Recommandations

A l'issue de la retraite stratégique sur l'avenir de l'enseignement artistique, et la réforme des programmes de l'INA, les experts culturels ont formulé des recommandations portant sur la nécessité et l'urgence de soutenir la mise en œuvre d'un troisième cycle en faveur des institutions d'arts pour favoriser la compétitivité des industries culturelles congolaises. La nécessité de l'érection de l'INA moderne et de l'installation à Kinshasa d'un centre moderne de coopération et d'action culturelle à vocation régionale.

Enfin, la promotion de la coopération culturelle qui respecte la procédure de requête en vue de la réforme des programmes dans le respect des lois et règlement en vigueur en République Démocratique du Congo, dans le cadre des partenariats innovants pour le développement durable de la Nation.

Dans le cadre de la mise en œuvre des programmes de l'OIF en RDC, la DGF a réaffirmé son engagement d'accompagner le programme d'action culturelle au bénéfice de l'INA, ainsi que d'autres activités de la francophonie culturelle en RDC. Rappelons qu'en 2020, l'OIF, Organisation Internationale de la Francophonie célébrait le Cinquantenaire (50 ans) de sa création.

Suite à la pandémie de Covid 19, plusieurs activités de célébration du 50ème anniversaire de l'OIF étaient annulées en RDC.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.