Congo-Brazzaville: Aménagement urbain - La composante 2 du projet Durquaq en examen

La validation des documents de la composante 2 du projet de Développement urbain et de restructuration des quartiers précaires (Durquaq) a eu lieu le 25 janvier en présence de Jean François Kando et de Remy Philippe Mouyabi respectivement maire de la ville de Pointe-Noire et coordonnateur adjoint de ce projet .

Ouvrant les travaux, le maire de Pointe-Noire a signifié qu'à travers la composante 2, le projet Durquap a prévu appuyer les efforts du gouvernement en dotant Brazzaville et Pointe-Noire des documents opérationnels de planification et programmation urbaine. La situation urbaine actuelle de ces villes en général et de Pointe-Noire en particulier, est caractérisée par une croissance démographique sans précèdent. Les populations éprouvent d'énormes problèmes de viabilité liés aux logements, aux infrastructures, aux services de base, à la sécurité alimentaire, à la santé, à l'éducation, aux emplois décents, à la sécurité et aux ressources naturelles.

«Ce document va aboutir à la définition des enjeux, à la formulation des scenarii d'aménagement de notre ville. Le projet Durquap s'inscrit dans l'objectif d'aménagement des quartiers précaires afin de soulager les communes ainsi que leurs populations confrontées à de nombreux défis de développement local », a-t-il déclaré.

Pour sa part, Remy Philippe Mouyabi a expliqué que la cellule d'exécution du projet a recruté un consultant investi de la mission d'élaborer des documents d'urbanisme règlementaires pour les villes de Pointe-Noire et de Brazzaville. Parmi ces outils figurent les plans de restructuration des quartiers de Tchiniambi 1 et de Mboukou pour la ville de Pointe-Noire.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.