Congo-Kinshasa: Sylvestre Ilunga - Vers une censure sans défense aujourd'hui !

Il est toujours à Lubumbashi, capitale du Haut-Katanga. Selon l'ordre de mission en sa possession, son séjour durerait jusqu'à la fin de la journée d'aujourd'hui, le 26 janvier 2021. Et, sauf changement de dernière minute, il ne serait de retour à Kinshasa qu'à partir de mercredi 27 janvier 2021.

Entretemps, aux dernières nouvelles, le Premier Ministre désigné par Joseph Kabila et nommé par Félix Tshisekedi ne démissionnera pas. Tout comme il ne serait pas prêt à se rendre au Palais du Peuple pour répondre à l'invitation du Bureau d'Age, ni pour apporter ses moyens de défense face au contenu de la motion de censure engagée contre lui. Ainsi, les Députés Nationaux, tels qu'ils ont été invités à la plénière d'aujourd'hui à 14 heures, sont-ils libres d'examiner cette motion en son absence et d'en tirer toutes les conséquences politiques.

S'ils arrivaient qu'ils décident de le destituer, comme cela apparaît clairement dans les visées de cette motion, la crise politique née de la rupture de la coalition FCC-CACH et des douleurs d'enfantement de l'Union sacrée de la nation va davantage s'amplifier. Et, dans ce cas, après Jeanine Mabunda Lioko et l'ensemble de son Bureau, le départ subodoré de Sylvestre Ilunga Ilunkamba entraînera, ipso facto, un nouveau séisme dans le corpus institutionnel congolais.

Alors qu'en même temps, il susciterait de nouvelles opportunités pour tous les autres acteurs politiques ayant rejoint, même à la dernière seconde, l'Union Sacrée de la nation.

Cependant, il ne quitte pas tout de suite l'Hôtel du Gouvernement. Car, selon les us et coutumes, il y demeura encore jusqu'à ce qu'un nouveau Premier Ministre soit nommé par Félix Tshisekedi, l'actuel Chef de l'Etat, et investi par l'Assemblée Nationale, aujourd'hui en pleine reconfiguration politique.

Ce qui suppose que ce nouveau Premier Ministre attendu devrait rapidement préparer sa feuille de route taillée à la hauteur des ambitions de l'Union Sacrée de la Nation.

D'ailleurs, s'exprimant à ce sujet, Félix Tshisekedi, devant les deux chambres du Parlement réunies en Congrès, assignait à ce tout nouveau gouvernement en gestation des missions cardinales dans tous les secteurs de la vie nationale notamment, la lutte contre l'insécurité, l'amélioration des conditions de vie des citoyens, la relance économique, la lutte contre l'impunité et la corruption et, surtout, la restauration des capacités de mobilisation des ressources financières en vue d'engager le pays sur les rails des horizons radieux.

Autrefois, le Groupe des Treize personnalités avait même proposé qu'un tel gouvernement soit d'un format sensiblement restreint afin qu'il contribue à la réduction des dépenses institutionnelles ainsi qu'à celle du train de vie de leurs animateurs.

Puisqu'il s'agissait d'une mouture en circulation pour animer le débat, le Groupe de treize personnalités n'hésitait pas, non plus, à proposer que le Président de la République, Félix Tshisekedi, après qu'il ait lutté jusqu'à la moelle épinière pour quitter Kabila et le FCC, devait éviter encore de reprendre les mêmes pions pour recommencer.

Voilà pourquoi, il estimait qu'il était de bonne politique que cette fois-ci, un tournant décisif ainsi qu'un vent nouveau marquent l'histoire de la RD. Congo dans la configuration morphologique de cette nouvelle équipe de l'Exécutif National. Donc, un accent tout particulier devrait, à l'en croire, être placé sur la jeunesse et le genre, sur la métocratie et la probilité morale.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.