Maroc: Le plus jeune détenu du "Hirak du Rif" entame une grève ouverte de la faim

Rabat — Le plus jeune détenu du "Hirak du Rif" a entamé mardi une grève ouverte de la faim, pour protester contre la situation déplorable qu'il vit dans les geôles marocaines.

Ahmed Bouhanouche (21 ans), le plus jeune détenu du "Hirak du Rif" a annoncé mardi qu'il entamait une grève de la faim pour protester contre son placement dans un pavillon sécuritaire parmi les plus dangereux criminels de la prison Selouane à Nador, rapportent des sources d'information citant les proches du détenu.

Mohamed Bouhanouche a été condamné à 15 ans de prison ferme.

Des détenus du Hirak Errif avaient auparavant observé une grève de la faim, ce qui a entrainé la détérioration de l'état de santé de certains d'entre eux. Des voix se sont élevées pour réclamer la satisfaction de leurs revendications, dont leur placement dans une même prison.

La délégation des prisons avait décidé de répartir les détenus qui croupissaient à la prison de Tanger 2 dans d'autres prisons, les accusant d'exploiter le service de la téléphonie fixe pour diffuser des enregistrements et des codifications et échanger des messages codés avec leurs proches », selon les mêmes sources.

A La Une: Maroc

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.