Maroc: Béni Mellal - Mme Fettah Alaoui s'enquiert des travaux de réhabilitation du site touristique Ain Asserdoune

Béni Mellal — La ministre du Tourisme, de l'Artisanat, du Transport Aérien et de l'Économie Sociale, Nadia Fettah Alaoui, a visité, mardi à Béni Mellal, le site touristique Ain Asserdoune pour s'enquérir des travaux de réhabilitation de ses jardins.

Mme Fettah Alaoui était accompagnée du Wali de la région de Béni Mellal-Khénifra, Khatib El Hebil, du Président du directoire de la Société marocaine d'ingénierie touristique (SMIT), Imad Barrakad, et du directeur de la Fondation Suisse pour la Coopération Technique- Swiss contact- Maroc, Didier Krumm.

Elle s'est informée à cette occasion de l'état d'avancement des travaux de réhabilitation du site touristique d'Ain Asserdoune, classé patrimoine national depuis 1947, et qui portent, sur la plantation d'arbres, de roses et de plantes de divers types, avec la conception de nouveaux espaces dédiés aux familles et aux points de vente de produits alimentaires.

Les travaux de réhabilitation de ce site touristique portent également sur la restauration des murs entourant les jardins, la réparation des seguias et des cours d'eau ainsi que la réhabilitation du grand jardin qui s'étend sur une superficie de 20 hectares.

Par la suite, Mme Fettah Alaoui a donné le coup d'envoi des travaux de construction d'un centre d'interprétation du patrimoine culturel à Ain Asserdoune.

S'exprimant à cette occasion, la ministre a indiqué que le principal enjeu à relever aujourd'hui consiste en le développement et l'amélioration de la compétitivité et de l'attractivité des destinations touristiques et la valorisation des ressources en vue de répondre de façon adéquate à la demande des marchés touristiques nationaux en cette période particulière et des marchés internationaux.

La région Béni Mellal-Khénifra a connu la signature de plusieurs conventions pendant la période du confinement (Covid-19), dont on peut citer la convention de partenariat visant la mise en oeuvre d'un programme ambitieux pour un investissement global de 172 millions de dirhams qui permettra la valorisation de plusieurs sites touristiques importants et augmenter leur attractivité, a-t-elle dit.

Mme Fettah Alaoui s'est en outre félicitée de l'accord signé également en période de Covid-19 par le ministère du Tourisme, la SMIT et l'Ambassade Suisse au Maroc en vertu duquel il sera procédé à la mobilisation d'une enveloppe de 40 millions de dirhams pour la création d'une plateforme qui permettra d'améliorer la gestion de la destination, l'amélioration de la compétitivité du secteur privé et l'attractivité de l'investissement.

"Cette visite de travail intervient pour s'enquérir de l'état d'avancement des chantiers lancés dans le cadre de la mise en oeuvre de ces accords, en vue de répondre aux besoins des marchés axés de plus en plus sur la consommation du produit de tourisme de montagne et de nature", a expliqué la ministre.

Il s'avère également opportun d'inciter et de stimuler l'investissement privé et de booster sa dynamique à travers la mise en place d'une prime d'investissement dont l'objectif est d'augmenter l'appétence des investisseurs pour les opportunités d'investissement ainsi que la facilitation de l'accès au foncier, a soutenu Mme Fettah Alaoui, tout en mettant en avant l'implication de la SMIT, en tant qu'acteur institutionnel catalyseur du développement territorial, dont l'accompagnement de ces investissements permettra d'accélérer la cadence de réalisation des projets, et ce, au vu de l'expertise qu'elle a accumulée en matière d'ingénierie et d'exécution des projets touristiques.

"Les choix structurels à faire en matière de développement des différents produits touristiques devraient être une locomotive pour le développement de la Région et une source de création d'emplois", a-t-elle fait savoir, relevant que les produits à créer devraient marquer positivement les mémoires des touristes qui visiteront la Région.

De ce fait, il est recommandé de développer un produit touristique qui tient compte de la dimension historique, géologique et paléontologique de la Région, et ce, en adéquation avec les caractéristiques de son identité locale, a conclu Mme Fettah Alaoui.

Les structures du site touristique d'Ain Asserdoun ont également été renforcées par le déploiement d'une unité de la Sûreté Nationale et d'une autre des autorités locales et des Forces Auxiliaires pour la préservation de l'ordre et de la sécurité, avec un intérêt tout particulier accordé à la sauvegarde de la salubrité de l'espace qui comprend l'une des principales sources qui découlent des flancs des montagnes du Moyen Atlas et dont le flux demeure inépuisable tout au long de l'année.

Ain Asserdoune est espace naturel intimement lié à la mémoire de Béni Mellal et de ses habitants en tant que haut-lieu touristique marqué par la diversité de ses paysages qui varient entre jardins paradisiaques et cascades somptueuses et qui attirent en permanence les visiteurs en quête de fraîcheur, de quiétude et de dépaysement.

Les opérations de réhabilitation et de rénovation de ce site touristique ont été entreprises par la commune de Béni Mellal, selon une démarche qui vise à faire de cet espace l'une des destinations touristiques les plus importantes de la ville.

A La Une: Maroc

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.