Afrique: Promouvoir la transformation des systèmes alimentaires dans la région méditerranéenne à l'horizon 2030

communiqué de presse

Rome — La FAO, le CIHEAM et l'UpM unissent leurs forces pour mettre en œuvre le Programme de développement durable à l'horizon 2030 en région Méditerranée

L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), le Centre international de hautes études agronomiques méditerranéennes (CIHEAM) et l'Union pour la Méditerranée (UpM) ont signé un Protocole d'accord visant à accélérer la mise en œuvre du Programme de développement durable à l'horizon 2030 grâce à la transformation des systèmes alimentaires dans la région méditerranéenne.

L'accord signé le 14 janvier marque une nouvelle étape dans la collaboration entre les trois partenaires qui vont pouvoir élaborer conjointement et adopter un cadre d'action à la fois novateur et fondé sur des éléments scientifiques pour faciliter le passage à des systèmes alimentaires plus durables et, en même temps, s'attaquer aux perturbations et aux fragilités causées par la pandémie de COVID-19 et contribuer à reconstruire en mieux.

Il est également prévu de créer une plateforme multipartite sur les systèmes alimentaires durables dans la région méditerranéenne (Plateforme SFS-MED) afin de mettre à profit les connaissances, l'expérience et les compétences des institutions de la région.

Forts de leurs mandats techniques, scientifiques et politiques, la FAO, le CIHEAM et l'UpM aideront la plateforme SFS-MED à élaborer un plan de travail transitoire de dix ans qui, grâce à son socle scientifique solide, éclairera le dialogue sur les politiques ainsi que les décisions porteuses de transformation dans la région, contribuant ainsi directement aux préparatifs du Sommet des Nations Unies sur les systèmes alimentaires et, en dernier ressort, à l'accélération de la mise en œuvre du Programme de développement durable à l'horizon 2030.

La pandémie de COVID-19 a clairement démontré qu'il fallait réformer de toute urgence notre façon de produire, de transformer, de distribuer, de consommer et d'éliminer les produits alimentaires dans le monde entier. Les trois partenaires estiment qu'une transformation de ce type doit tenir compte de chaque contexte particulier et qu'elle exigera inévitablement des concessions réciproques de la part des pays et des parties prenantes. Les systèmes alimentaires durables, inclusifs et résilients sont la clé de l'amélioration de la production et de la consommation mais aussi de la nutrition, de l'environnement et des conditions de vie.

À cet égard, la région méditerranéenne ne fait pas exception: la croissance de la population, les évolutions démographiques, l'urbanisation et la mondialisation modifient les modèles de consommation et de production dans un contexte de changement climatique et de dégradation des écosystèmes. Aujourd'hui, plus que jamais, la région est confrontée à des problèmes environnementaux, économiques et sociaux interdépendants sans précédent qui ont des incidences sur la sécurité alimentaire, la santé, la nutrition, la durabilité et, en conséquence, les moyens d'existence de tous les habitants de la région.

Le protocole d'accord est accompagné d'un plan de travail détaillé composé de mesures concrètes, qui seront mises en œuvre conjointement entre 2021 et 2024 et concerneront plusieurs domaines techniques, notamment la gestion durable des ressources en terre et en eau, la pêche durable, l'agriculture intelligente face aux aléas climatiques et l'agriculture biologique, les environnements alimentaires et les régimes alimentaires sains, le développement de filières durables, la réduction des pertes et gaspillages de nourriture, et l'intensification de la collaboration interdisciplinaire pour tout ce qui concerne la protection de la santé des êtres humains, des animaux et de l'environnement.

A La Une: Afrique

Plus de: FAO

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.