Burkina Faso: Protection civile - Les encouragements de Clément Sawadogo aux acteurs

26 Janvier 2021

Le ministre d'Etat, ministre de l'Administration territoriale et de la Décentralisation, Clément Sawadogo, s'est rendu à la Brigade nationale de sapeurs-pompiers (BNSP) et à la Direction générale de la protection civile (DGPC), le mardi 26 janvier 2021, à Ouagadougou.

Pour une meilleure connaissance des services et du personnel sous la responsabilité du ministère de l'Administration territoriale et de la Décentralisation (MATD), le ministre d'Etat, Clément Sawadogo, a effectué une visite dans les structures chargées de la protection civile. Sa tournée a débuté dans la matinée du mardi 26 janvier 2021 par la Brigade nationale de sapeurs-pompiers (BNSP), à Ouagadougou. Accueilli à son arrivée par le commandant de la BNSP, le colonel Ernest Kisbédo, le ministre a eu droit à un briefing d'une vingtaine de minutes sur les réalités de la « maison ».

Ensuite, ce sont quelques engins roulants de la BNSP qui lui ont été présentés. Ainsi, quatre motos de premiers secours et deux ambulances, fruit de la coopération avec la Principauté de Monaco et deux autres ambulances acquises dans le cadre de la coopération avec le Japon ont été exposés à l'occasion. Après cette étape, le MATD s'est déporté dans le Bureau de coordination des opérations de transmission (BCOT). Là, il a pu constater les nouveaux équipements qui permettent de recevoir et de coordonner les interventions de secours dans la ville de Ouagadougou.

A l'issue de cette immersion, Clément Sawadogo a dit sa satisfaction de voir la BNSP évoluer « qualitativement et quantitativement ». « J'ai découvert une BNSP en pleine évolution. Quand je quittais mes fonctions de ministre en charge de la protection civile, il y a dix ans, la Brigade ne comptait qu'environ 600 hommes. Aujourd'hui, il y a plus de 2000 hommes. Du point de vue des moyens de travail, de la modernisation des équipements, on peut se réjouir de cette évolution. C'est l'occasion pour moi de vous féliciter et de vous encourager dans votre travail », a-t-il déclaré.

Au regard des nouveaux défis liés à l'accroissement de la population et à la lutte contre le terrorisme, il a exhorté le colonel Ernest Kisbédo et ses hommes à plus d'engagement dans leur mission de protection des citoyens. De la BNSP, Clément Sawadogo s'est rendu à la Direction générale de la protection civile (DGPC). En présence du personnel, le directeur général de la protection civile, le colonel-major Lazare Yago, a présenté, entre autres, les missions, les projets, les difficultés et les perspectives de l'institution.

Elaboration d'une cartographie des risques

Il a indiqué que la DGPC a pour mission de prévenir et de gérer les risques et catastrophes, de concert avec la BNSP. Elle élabore et met en œuvre la politique nationale de protection civile, dirige et coordonne les opérations de secours en cas de calamités, catastrophes et de crises majeures, contrôle les normes de sécurité dans les constructions... Comme principaux acquis réalisés par la DGPC, le colonel-major Lazare Yago, a cité l'élaboration et l'adoption de la politique nationale de protection civile, les plans d'organisation des secours (plans ORSEC), le plan national de gestion des catastrophes ...

Au titre des activités en cours, le DG de la protection civile a énuméré, entre autres, l'élaboration d'une cartographie des risques, la mise en place d'un plan d'actions national sur les risques et le projet de financement avec la Banque mondiale pour l'acquisition de moyens de communication et d'intervention. M. Yago a souligné que la principale difficulté de la DGPC est relative à la construction du 4e étage du siège pour accueillir d'autres services.

Au terme de sa visite, le MATD s'est réjoui du travail qui est fait au quotidien par les structures en charge de la protection civile. « De plus en plus, à travers le monde, il y a des phénomènes et des bouleversements liés au changement climatique, à l'urbanisation croissante qui nécessitent qu'on puisse s'organiser de manière efficace pour prendre en charge la protection des citoyens. Nous sommes conscients du défi qui est de porter secours immédiatement à chaque catastrophe », a-t-il souligné.

De ce fait, il a évoqué la nécessité de renforcer les capacités opérationnelles des structures. En réponse aux difficultés relevées qui sont d'ordre matériel, Clément Sawadogo a promis d'« étudier les voies et moyens pour renforcer ce qui existe déjà et faire en sorte que toutes les régions puissent disposer d'un centre de secours ».

A La Une: Burkina Faso

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.