Burkina Faso: Réconciliation nationale - Zéphirin Diabré « consulte » le Moogho Naaba

26 Janvier 2021

Dans sa tournée de prise de contacts avec les notabilités, le ministre d'Etat auprès du président du Faso, chargé de la Réconciliation nationale et de la Cohésion sociale, Zéphirin Diabré, a eu un entretien avec le Moogho Naaba Baongo, le mardi 26 janvier 2021, au palais royal.

Le processus de réconciliation continue de faire courir le ministre d'Etat auprès du président du Faso, chargé de la Réconciliation nationale et de la Cohésion sociale, Zéphirin Diabré. Le mardi 26 janvier 2021, il était au palais du Moogho Naaba Baongho. Après un entretien de quelques minutes avec celui-ci à huis clos, le patron du département de la réconciliation nationale a précisé, à sa sortie d'audience, que la cohésion sociale tire ses fondements de la réconciliation.

« Je suis venu informer Sa Majesté de la mission à moi confiée. J'ai obtenu de lui ses conseils avisés, ses prières et orientations. Le Moogho Naaba est un homme de pardon, un leader dans la résolution des crises, dans le rassemblement des hommes autour des idéaux de développement ... », a dit Zéphirin Diabré.

Pour lui, c'est la cohésion sociale, l'unité des populations qui feront le développement durable tant attendu par le pays des Hommes intègres. De l'analyse du ministre d'Etat, des germes de division et de fracture sociales existent et il faut vite les étouffer afin de préserver la société d'éventuels conflits.

En cela, il a souhaité que les journalistes accompagnent l'élan de cohésion et de solidarité enclenchés par son département. « Nous savons qu'il existe des localités où il y a deux chefs ou deux rois. Nous devons réussir la médiation dans ces villages afin d'unifier les populations. Aussi, les Burkinabè sont de plus en plus sur le qui-vive. A la moindre occasion, ils se déchaînent, entraînant des scènes de violences. Nous devons nous attaquer à ces fléaux qui compromettent le bon vivre-ensemble », a diagnostiqué le pèlerin de la réconciliation.

Toutefois, Zéphirin Diabré s'est dit optimiste qu'avec la contribution de toutes les sensibilités, il parviendra à relever le défi de l'unification d'un peuple divisé depuis des années.

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.