Afrique: Présidence de la CAF - La FIFA valide les quatre candidatures

Les quatre candidats engagés dans la course pour la présidence de la Confédération africaine de football (CAF)
27 Janvier 2021

Un fauteuil pour quatre ! La Fifa a décidé hier, mardi de valider les candidatures de Maitre Augustin Senghor, Patrice Motsepe, Jacques Anouma et de Ahmed Yahya à la présidence de la CAF dont l'élection est prévue le 12 mars prochain à Rabat. Par la même occasion, elle a déclaré inéligible au Conseil de la Fifa, les candidatures de Zetchi (Président de la Fédération algérienne de football) et de Constant Omari, président par intérim de la CAF et président de la Fédération de la RDC.

La Commission de contrôle de la Fifa a validé ce mardi les dossiers des quatre candidats à la présidence de la Confédération africaine de football (CAF), a appris l'APS de bonne source. Il s'agit des présidents des Fédérations du Sénégal et de la Mauritanie, MM. Augustin Senghor et Ahmed Yahya, de l'ancien président de la Fédération ivoirienne de football (FIF), Jacques Anouma et du président des Mamelodi Sundowns, le Sud-africain, Patrice Motsepe.

Au contraire des présidents Yahya et Motsepe, les dossiers de candidature d'Augustin Senghor et de Jacques Anouma avaient été validés par la Commission de gouvernance de la CAF. Les deux premiers cités avaient rendez-vous avec la Commission de gouvernance de la CAF le 28 janvier prochain. Réuni, le 15 janvier dernier à Yaoundé (Cameroun), le Comité exécutif a ratifié la décision du Comité d'Urgence de la CAF qui dispose que la Commission de Gouvernance de la CAF devra soumettre à la Commission de Contrôle de la Fifa les candidatures reçues pour le Poste de Président de la CAF, étant entendu que le Président de la CAF a vocation à devenir le Vice-Président de la Fifa.

Le président de la Commission de Gouvernance de la CAF, l'Ivoirien Michel Brizoua Bi, avait fait part de son désaccord avec le comité d'urgence sur l'interprétation de son avis sur les candidatures dans le cadre de l'élection à la présidence de l'instance dirigeante du football continental. Dans un courrier signé de son président, la commission de gouvernance de la CAF avait estimé que cette interprétation du Comité d'urgence "procédait d'une malheureuse erreur de lecture des dispositions statutaires" de l'instance continentale.

Par ailleurs, il faut noter que le président de la Fédération algérienne de football (FAF) Kheireddine Zetchi, tout comme le président de la Fédération congolaise de football, Constant Omari, également président par intérim de la CAF, ont été déclarés inéligibles, au candidat au conseil de la Fifa.

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.