Afrique: Lutte contre la souche de l'influenza aviaire - La FAO et l'Usaid appuient le Sénégal

Dans le cadre du Programme de sécurité sanitaire mondiale (GHSA), l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (Fao) et l'Agence des États-Unis pour le Développement International (Usaid) au Sénégal ont procédé à la remise officielle d'une dotation de matériel de prélèvement, d'équipements de protection individuelle, des réactifs et consommables de laboratoire (poudre désinfectante de haut niveau, rubans indicateurs stériles et flacons cryogéniques) à la Direction des services vétérinaires (Dsv) et au Laboratoire national d'élevage et de recherches vétérinaires (LNERV) afin de poursuivre les investigations et la riposte face à la souche de l'influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) H5N1.

Selon un communiqué de presse, pour la première fois, le Sénégal a notifié, à l'Organisation mondiale de la santé animale (Oie), l'apparition de l'influenza aviaire hautement pathogène H5N1 qui est une zoonose majeure. «Le virus a été détecté dans un élevage commercial de volaille situé à Pout dans la région de Thiès, à 60 km de Dakar. Cinquante-huit mille (58 000) pondeuses sur 100 000 ont été infectées et toutes sont mortes avec un taux de létalité de 100 pourcent). Les 42 000 autres ont été tuées, les œufs et les aliments détruits. Les ouvriers agricoles ont été testés et sont heureusement négatifs pour l'instant », renseigne la même source.

Cette dotation, explique-t-on, s'inscrit dans le cadre du projet dénommé «Soutien au Programme de sécurité sanitaire mondiale (GHSA) dans la lutte contre les zoonoses et le renforcement de la santé animale en Afrique, mis en œuvre par le Centre d'urgence pour la lutte contre les maladies animales transfrontières (Ectad) de la Fao à travers le financement de l'Usaid, qui s'est engagée à renforcer les capacités des services vétérinaires et à doter le Sénégal de laboratoires vétérinaires performants à la hauteur des défis qui l'attendent.

Dans son allocution, le ministre de l'Élevage et des Productions Animales, Aly Saleh Diop, a signalé que «la haute portée sociale et économique de cet important appui ne fait l'ombre d'aucun doute, eu égard aux nombreuses populations qui tirent leurs revenus de cette activité et des investissements importants consentis par le secteur privé depuis 2005, année de fermeture de nos frontières, au nom du principe de précaution, pour se prémunir de cette redoutable maladie aux conséquences économiques et sanitaires désastreuses».

Le Représentant de la Fao au Sénégal, Bintia Stephen Tchicaya, a félicité le Gouvernement pour sa collaboration et ses efforts dans la lutte contre cette maladie et a réitéré l'engagement de l'Organisation à accompagner le Gouvernement dans la réponse aux menaces posées par les maladies zoonotiques émergentes en général. «Ce lot de matériel qui sera mis à votre disposition ce matin fait suite à une première dotation de matériel de protection individuelle qui a eu lieu au mois de Septembre 2020» a-t-elle souligné.

À son tour, le Représentant de l'Usaid, Peter Tronchard, a affirmé que «la prévention, la détection et la réponse aux épidémies de maladies infectieuses telles que la grippe aviaire aujourd'hui sont une priorité que nous partageons tous. Ce don s'inscrit dans notre effort de partenariat multisectoriel pour faire avancer l'initiative du GHSA».

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.