Congo-Brazzaville: Santé publique - La France va renforcer le partenariat sanitaire avec le pays

L'ambassadeur de France au Congo, François Barateau, a promis le 27 janvier à Brazzaville, renforcer le partenariat et apporter une aide substantielle à la Centrale d'achat des médicaments essentiels et des produits de santé (Cameps), une structure rattachée au ministère de la Santé et de la Population.

Le diplomate français a été motivé par les prestations de la Centrale d'achat des médicaments essentiels et des produits de santé ainsi que par la réception du plan stratégique 2020-2024 de la Cameps.

« Nous allons plaider la cause de la Cameps auprès de nos amis partenaires dont l'UE, car la santé est au milieu de tout espoir et développement durable. Je peux vous assurer que nous serons toujours partenaires, car la transparence à la Cameps est érigée en mode de gestion. En tout cas ce que j'ai vu confirme ce que j'ai entendu. La Cameps a un plan de développement ambitieux et réaliste », a indiqué François Barateau.

Malgré les avancées dans la gestion, le fonctionnement de la Cameps est encore confronté aux besoins matériels, au manque d'entrepôts dans les zones stratégiques du pays et la structure entrevoit aussi la mise en œuvre d'une couverture santé universelle.

Selon le docteur Max Maxime Makoumba-Nzambi, directeur général de la Cameps, cette structure projette de réhabiliter l'ensemble de ses entrepôts pour disposer des espaces de stockage complémentaires. « Une surface de stockage de 381m2 à Brazzaville et 500m2 à Pointe-Noire afin d'augmenter la capacité de stockage à 3000 m2 au niveau de la capitale », dit-il.

La ministre de la Santé et de la Population, de la Promotion de la Femme et de l'Intégration de la Femme au développement a mis en relief le rôle clé que jouent et continuent de jouer les partenaires pour aider la Cameps à atteindre les objectifs.

« Nous avons eu le soutien important de l'ambassade de France dès le début de la Cameps. Nous avons travaillé pour ramener d'autres partenaires à se joindre aux activités de cette centrale. Les partenariats sont basés sur la confiance, le respect, l'expérience et les appuis techniques. La Cameps est très engagée à se mouvoir. Tous nos partenaires peuvent avoir accès à toutes les informations liées à la Cameps », a indiqué la ministre Jacqueline Lydia Mikolo.

Signalons que la Cameps veut mettre suffisamment de produits à la disposition des formations sanitaires publiques et privées, pour mieux répondre aux attentes toujours croissantes en la matière.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.