Maroc: Plusieurs blessés lors de deux manifestations d'enseignants

Rabat — Plusieurs personnes ont été blessées, mardi, lors de deux manifestations de centaines d'enseignants contractuels à Casablanca et Anzac (dans le sud du Maroc) pour réclamer leur intégration dans la fonction publique, ont rapporté des médias locaux citant la coordination des enseignants contractuels.

Les mêmes sources ont indiqué que les forces de l'ordre avaient dispersé les deux manifestations par la force dans les villes de Casablanca et Inezgane. Des blessés ont été enregistrés parmi les manifestants.

La coordination a souligné que la répression contre des manifestants "est devenue une affaire régulière" dans le royaume.

De son côté, le secrétaire général de l'"Université nationale de l'éducation" au Maroc, Abdel-Razzaq Al-Idrissi, a appelé le gouvernement et le ministère de l'éducation à "assumer leurs responsabilités en ce qui concerne le dossier des professeurs contractuels et leur droit constitutionnel de protester et de faire la grève".

"Le gouvernement doit répondre à leurs demandes pour mettre fin à la tension", a t-il ajouté.

A La Une: Maroc

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.