Ile Maurice: Equipements qui auraient évité la marée noire - TOP TV donne un ultimatum à la MPA

Le représentant de la Mauritius Port Authority (MPA) a reçu un ultimatum de 48 heures de donner sa version sur les ondes de TOP TV après avoir démenti une enquête menée par ses journalistes portant sur les équipements de ce corps paraétatique.

Cela, dans le cadre d'un reportage mené par l'équipe de cette radio qui soutient que la MPA n'avait pas agi promptement pour aider à empêcher un déversement d'huile du vraquier MV Wakashio. Selon les journalistes de TOP TV qui disent avoir sollicité l'avis des experts, la MPA disposait d'équipements pour éviter ce drame écologique menant à une marée noire.

Par le biais de Me Anju Ghose, dont ses services ont été retenus par la MPA, l'avouée a adressé une lettre à TOP FM le 25 août, évoquant la diffusion d'une vidéo sur YouTube et des photos émanant de cette presse le 18 août. TOP TV avait parlé des équipements qui seraient 'lying idle' dans les locaux du port pendant cette période de crise dans le cadre de l'affaire MV Wakashio.

Alors que l'émission de TOP TV soutient que lesdits équipements auraient dû être utilisés pour éviter la marée noire, l'avouée soutient que la MPA réfuté les allégations. «Un communiqué a même été émis pour dire que ce sont des informations erronées et fausses. D'ailleurs la version de la MPA n'a jamais été sollicitée avant la diffusion de cette émission,» dit Me Ghose.

L'organisme reproche à cette compagnie privée d'avoir également dans une deuxième vidéo, circulé d'autres photos pour démontrer l'inaction de la MPA qui disposait d'équipements qui auraient pu être utilisés pour prévenir la marée noire.

Toutefois, par l'entremise de Me Pazhany Rangasamy, TOP FM a tenu tout d'abord à faire ressortir qu'aucun communiqué ne leur a été envoyé. «My client vehemently denies having been communicated with any Press communiqué issued by the MPA on the 21st of August... The investigation which was carried out with collaboration in the risk and security management at sea revealed that the oil spill... could have been avoided if only remedial steps been taken... » défend l'avoué Rangasamy.

C'est dans cette foulée que TOP FM a invité le représentant de la MPA de venir de l'avant avec sa version des faits et il pourrait être confronté au rapport des experts de gestion de risque et de sécurité de même que le maintien de la capacité critique de ces équipements dans le port.

Me Rangasamy a dans sa réplique à Me Ghose avancé que TOP TV a démontré certaines défaillances au niveau de la zone de surveillance maritime. «My client was advised that nothing prevented MPA from soliciting assistance from other countries to provide it, with some additional emergency equipment to immediately respond to the oil spill, » poursuit l'homme de loi.

Une réponse de la MPA quant à cette invitation est attendue.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.