Congo-Kinshasa: Motion de censure - L'Assemblée nationale déchoit le Premier ministre Sylvestre Ilunkamba

Le président congolais Félix Tshisekedi (d.) et Sylvestre Ilunga Ilunkamba, en mai 2019 à Kinshasa (illustration).

C'est fait. La chambre basse du Parlement a finalement statué, ce mercredi 27 janvier, sur la motion de censure initiée contre le Premier ministre, Sylvestre Ilunkamba.

Bien que ce dernier séjourne présentement au Katanga à l'invitation de l'autorité morale du FCC dont il est membre, la majorité des députés ont décidé d'examiner ladite motion en l'absence du principal concerné. Ainsi donc, sur 382 députés ayant pris part à cette plénière, 367 ont voté pour ladite motion, sept contre et deux se sont abstenus. Un seul député a glissé un bulletin nul dans l'urne.

Ainsi donc, les jeux son faits pour le Premier ministre obligé de rendre le tablier. Investi le 6 septembre 2019, le gouvernement Ilunga Ilunkamba aura exercé près de seize mois. Sylvestre Ilunga Ilunkamba fut nommé Premier ministre le 20 mai 2019 sur proposition du FCC suite à l'accord de gouvernance conclu avec le Cap pour le Changement (CACH). Toutefois, les tensions répétitives au sein de la coalition ont fini par occasionner la rupture de cette alliance de fait en décembre 2020 et, par ricochet, contribué à l'éviction du Premier ministre.

Au nombre des griefs mis à charge du Premier ministre, les échecs répétés dans l'exécution du programme gouvernemental, les fautes graves cumulées et son incompétence notoire et celle des autres membres de l'Exécutif national.

Cette mise en cause de la responsabilité du gouvernement Ilunkamba dans la dégradation du pays devrait, d'après ses accusateurs, ouvrir la voie à l'avènement « d'un gouvernement compétent et capable de faire face à l'insécurité chronique ayant élu domicile dans la partie orientale du pays, d'une part, et en mesure de répondre aux multiples attentes des populations, d'autre part ».

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.