Madagascar: Secteur textile - Les opérateurs se rassurent avec le marché européen

Les professionnels du secteur textile se réjouissent du maintien des accords de partenariat entre la Grande Île et la Grande Bretagne malgré le phénomène Brexit. « Il nous sera toujours possible d'exporter vers cette destination même si le pays a quitté l'Union européenne.

Cependant, ces échanges commerciaux seront toujours conditionnés par la situation sanitaire mondiale. Les commandes ont certes baissé avec la pandémie mais heureusement pour le moment, il y en a encore » s'enthousiasme Herilanto Rakotoarisoa, président du groupement des entreprises franches et partenaire (GEFP).

À rappeler qu' avant la concrétisation du Brexit le Royaume-Uni a déjà négocié un Accord de Partenariat Économique (APE) avec six pays de la région d'Afrique australe et orientale, dont Madagascar, dans l'objectif de conserver les acquis et les préférences commerciales acquises au bénéfice des exportateurs de ces pays, après le Brexit.

Cependant, le volume d'exportation de produits textiles malgaches a baissé en 2019, en raison de la perte de compétitivité des entreprises franches malgaches sur le marché international.

Pourtant, le textile est un secteur d'envergure pour Madagascar. La Grande Île est aujourd'hui, en Afrique subsaharienne, le premier exportateur de produits textiles à destination de l'Europe, selon l'Economic Development Board of Madagascar (EDBM), et ce secteur fait travailler localement plus de deux mille personnes.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.